Comment exploiter les contenus vidéos digitaux à bon escient ?
Partager l'article sur :

Comment exploiter les contenus vidéos digitaux à bon escient ?

Par Lorenzo Molisina, CPO (Chief Product Officer) chez Adways

Dans l’objectif de préparer au mieux la reprise tant attendue, nous avons le plaisir de partager avec vous notre expertise en monétisation vidéo et de mettre en perspective les différentes solutions existantes.

Revenons un peu dans le passé pour constater que depuis l’intégration des contenus vidéos au début des années 2000 dans l’environnement digital, la solution de facilité a été de transposer le modèle économique existant : celui de la télévision sur celui d’internet.

De là, sont nés les formats dits « linéaires », le Preroll, Midroll et Postroll qui s’intègrent en amont, durant ou en aval de la vidéo éditoriale. Ceci permet aux annonceurs d’exposer leurs messages publicitaires à un internaute de la même manière qu’à un téléspectateur avec un spot TV.

En fonction de la politique de chaque éditeur, le niveau de pression publicitaire peut varier d’un simple Preroll+Postroll à plusieurs Preroll, des Midroll et/ou des Postroll.

A la recherche du juste équilibre

La complexité pour les éditeurs est de trouver le bon dosage entre ce qui peut être acceptable pour son audience et la rentabilité recherchée.

Aujourd’hui deux modèles de monétisation vidéo sont les plus répandus :

  • Les « Pure Players » comme les acteurs de la Catch-Up qui ont du contenu long, exclusif et durable, ont opté d’afficher plusieurs Preroll ainsi que d’intégrer parfois des Midroll.
  • Les éditeurs de presse, ayant du contenu plus court et éphémère, ont choisi d’intégrer qu’un seul Preroll et un Postroll, en appliquant parfois des règles de limitation de durée.

Or, force est de constater que le modèle économique de monétisation des contenus vidéos n’a pas évolué depuis, malgré un désir de la part des annonceurs, des éditeurs et des internautes, d’avoir une expérience publicitaire différente.

Ceci est illustré par le pourcentage de taux de fermeture relativement élevé, et le taux de visionnage à 100% parfois très faible.

Ces résultats mettent en avant un décalage entre l’expérience publicitaire proposée par l’éditeur et celle acceptée par son audience.

Des optimisations possibles pour améliorer l’existant

Fort de ses nombreuses années d’expériences dans la publicité vidéo, Adways s’engage à proposer des nouvelles solutions innovantes au service de l’écosystème publicitaire vidéo :

D’une part l’Adways Studio

La mise à disposition d’un outil SaaS qui facilite la création de publicités interactives pour les annonceurs.

L’Adways Studio fonctionne sur le principe de « templates » de formats qui augmentent significativement les KPIs de performance des campagnes (taux d’engagement, taux de visionnage, taux de clics, etc.)

Selon l’objectif de campagne, il est conseillé de choisir un template spécifique :

Par exemple, le format « must-have », breveté, est le « S’Keep ». Un Preroll skippable qui, à l’action de fermeture, affiche un packshot de fin durant quelques secondes avant que l’internaute n’accède à son contenu.

Cette solution garantie 100% de visibilité de l’annonceur sans effort technique/créatif. L’image du packshot peut être une simple capture d’écran d’un moment clé du Preroll.

De l’autre, Adways Media

Depuis 2019, les équipes d’Adways Media démocratisent un nouveau standard de la publicité : L’InVideo Advertising, l’intégration d’une publicité au cœur des vidéos éditoriales en affinité avec l’univers de la marque.

Ce nouvel inventaire représente une alternative aux Preroll et Midroll avec des formats qui permettent d’exposer un message publicitaire sans interrompre la consommation média des vidéonautes.

Adways a développé une technologie unique qui est capable de s’intégrer sur tous les players marché et d’analyser les contenus par l’image et l’audio afin de perfectionner son ciblage.

Une solution « cookiefree » en vogue avec les tendances du secteur.

L’annonceur associe ainsi son message au contexte vidéo en bénéficiant des meilleures conditions d’affichages.

En résumé : les recommandations pour exploiter au mieux les vidéos éditoriales

Annonceurs

  • Utiliser les formats InVideo Advertising pour bénéficier du contexte du contenu et de l’attention des vidéonautes.
  • Pour les Preroll longs, enrichir ses spots avec des interactivités engageantes.
  • Le format S’Keep (packshot de fin à l’action du skip) pour tous les Preroll longs ou skippables.
  • Diffuser les versions longues des spots vidéo sur les contenus Clic-To-Play et des versions courtes pour les Autoplay.
  • Réduire la durée du Preroll au maximum pour maintenir le vidéonaute engagé dans le contenu.

Editeurs

  • Utiliser les formats InVideo Advertising en alternative aux Preroll/Midroll pour améliorer l’expérience utilisateur.
  • Appliquer une stratégie de monétisation différente selon les caractéristiques du contenu. Par exemple, le Clic-To-Play, son « On » par défaut doit être différencié des vidéos Autoplay son « Off ».
  • La durée des Preroll doit être proportionnelle à celle du contenu.
  • Garder une taille de player suffisamment grande pour que les publicités soient lisibles
Facebook Comments

Partager l'article sur :
Vous aimerez aussi