Weborama accélère avec une croissance organique de 17.5% en 2015
Partager l'article sur :

 

En 2015, Weborama a réalisé un chiffre d’affaires consolidé de 26,183 M€ contre 23,924 M€ en 2014, soit une croissance consolidée annuelle de +9,4. La croissance organique du groupe s’élève à +17,5% en 2015.

Weborama a notamment gagné la confiance de Groupe La Poste, Groupe Les Echos, Axa, La Redoute, Groupe Le Monde, Orange, Le Bon Coin en France ; La RAI, Mercedes, Lactalis, Toyota en Italie ; Lego au Pays-Bas, Scout 24 en Allemagne; Avito, Unilever, Mac Donald’s, Disney, Henkel, Ford, Nestlé en Russie ; Bankia, Nissan en Espagne, Nextel au Mexique.

Weborama s’affirme comme la « data company » de nationalité française leader en Europe sur un marché en forte croissance.
L’année 2015 est surtout marquée par le développement sensible des activités « data strategy » (full DMP + data science) : l’offre exclusive Weborama construite depuis plusieurs années rencontre son marché.

Alain Levy, Président de Weborama :
« Actuellement, les dirigeants d’entreprises ont pleinement conscience de l’émergence d’un « data goodwill » qui place la data parmi les actifs indispensables à la valorisation de leur stratégie.
Sur ce marché qui décolle, le positionnement de Weborama, l’expertise en conseil de ses équipes et ses technologies performantes, notamment sa DMP, offrent d’excellentes perspectives. Grâce à son patrimoine exclusif de 500 millions de profils qualifiés, Weborama permet la mise en œuvre rapide d’une stratégie data globale.

L’enjeu est autant technologique qu’humain et managérial et chaque entreprise doit bâtir sa stratégie de façon singulière, en plaçant la technologie au service de la vision. Weborama privilégie l’empowerment de ses clients en transmettant son savoir-faire et la maîtrise de ses technologies.

Une démarche data ambitieuse et durable permet de transformer en profondeur le marketing par la connaissance-client, de piloter les ruptures, de faire évoluer les organisations, et conduit au retour sur investissement. Les garanties éthiques, comme pour toute innovation scientifique, doivent faire l’objet de règles et processus internes parfaitement gouvernés.»

 


Partager l'article sur :
Vous aimerez aussi