Quel avenir pour le mobile ?
Partager l'article sur :

 

Joe Prusz, en charge du mobile chez Rubicon Project, nous fait partager dans une chronique ses prévisions concernant ce device pour l’année 2016.

Le mobile est l’un de nos accessoires les plus personnels.

Le plus grand souhait de Joe Prusz est que ses clients puissent atteindre leurs consommateurs sur n’importe quel écran. Imaginez que l’on puisse diffuser des spots TV qui soient pertinents pour le consommateur en se basant sur les données stockées sur votre mobile qui se trouve dans votre poche. La capacité pour les entreprises de mettre en place une stratégie de marketing one-to-one prend de plus en plus d’ampleur.

Il est également nécessaire de fournir une meilleure expérience à l’utilisateur afin qu’il ne soit pas trop tenté d’utiliser des adblockers, bien que cela représente plus une opportunité qu’un véritable problème selon Joe Prusz. Il déclare à ce sujet :

Les éditeurs ne sont pas capables de fournir du contenu à moins d’avoir un support via la publicité.

3 axes de développement

Joe Prusz énumère 3 développements de l’offre publicitaire mobile pour un monde meilleur :

  • Le native advertising, non pas sous la forme d’une publicité publi-rédactionnel mais plutôt sous la forme de bannières telles qu’on peut les voir dans les actualités Facebook
  • Le programmatique
  • Joe Prusz estime que la programmatique est vitale pour livrer des bannières à une échelle importante. Il site notamment l’importance d’unités discrètes telle que des petites icônes, textes, titres, contenus, videos, etc. qui, ensembles, sont appropriés pour l’expérience de chaque individu.

Focus sur le native advertising

Démocratiser le native advertising est l’objectif primordial pour cette année 2016 selon Joe Prusz. Il assure qu’il est nécessaire pour toute l’industrie de pouvoir accéder au même succès que Facebook grâce à ses emplacements natifs.
Le native advertising doit également permettre de fournir une meilleure expérience aux consommateurs, un meilleur engagement pour les annonceurs et plus de revenus pour les éditeurs.
Joe Prusz estime que la vidéo est la rock star du mobile, sous toutes ses formes : pre-roll, post-roll, mid-roll, in-feed et d’autres formats vidéos qui aussi promettent des récompenses en les regardant.

L’avenir du CMO (Chief Marketing Officer)

Le métier de CMO pourrait, en raison des différentes transformations de l’industrie, davantage ressembler à celui de Chief Technology Officer. En effet, professionnels du marketing doivent désormais avoir une bonne connaissance des technologies existantes. Le CMO devra également savoir s’adresser directement à son consommateur en racontant la bonne histoire, à la bonne audience, au bon moment avec le bon message.

 


Partager l'article sur :
Vous aimerez aussi