Plus forte baisse des dépenses médias en France qu’en Europe Occidentale
Partager l'article sur :

L’UDA publie l’édition 2014 des chiffres clés des annonceurs récapitulant les investissements médias et hors-médias en France et dans le monde, qui laisse apparaître une baisse des dépenses médias.

Voici ce qu’il faut en retenir :

• Les investissements en communication des annonceurs (médias et hors médias) ont représenté un total de 30.1 milliards d’euros en 2013, soit une baisse de 3% par rapport à 2012

• Les investissements médias (Presse, Radio, TV, Publicité Extérieure, Cinéma et Internet) ont représenté 10.1 milliards d’euros en 2013 (-3.4% par rapport à 2012) pour une part de marché de 35.5%

• Internet est le seul média à afficher une croissance en 2013 : les dépenses pour ce média se sont élevées à 1.7 milliards d’euros après une croissance de 3.8% pour une part de marché de 15.6% dans les dépenses médias

• La Télévision reste le média le plus plébiscité par les annonceurs avec une part de marché de 35.9% malgré une baisse de 3.4% des investissements

• Les deux médias ayant connu les plus fortes baisses sont le Cinéma (-13%) et la Presse (-7.9%) même si cette dernière conserve une part de marché importante (26.7%)

• Le Search représente à lui seul 58% des investissements en ligne

• Le Search Mobile, bien qu’il ne représente que 5.2% des dépenses, a connu une progression de 59% en un an, contre 1% pour le Search hors mobile

• Cette tendance se retrouve également pour l’achat d’espace : le Display Mobile ne représente que 2.7% des investissements mais a connu une progression de 55%, contre une baisse de 2% pour le Display hors mobile

• Pour l’année 2013, 4 353 annonceurs ont investi sur Internet et 23 d’entre eux représentent 20% des recettes publicitaires de ce média

• Les dépenses en communication locale ont représenté 348 millions d’euros en 2013, soit 19% des dépenses nationales locales

• En 2013, les investissements médias ont plus baissé en France (-2.5%) que dans le reste de l’Europe Occidentale (-1%) alors qu’ils progressaient au niveau mondial (+3.8%)


Partager l'article sur :
Vous aimerez aussi