Le multiscreen ou l’évolution de la consommation de vidéo
etude multiecran
Partager l'article sur :

Le multiscreen et l’évolution de la consommation de vidéo

Médiamétrie vient de publier le rapport d’une étude sur les stratégies multiécrans, réalisée par Eurodata TV Worldwide.

Difficile d’ignorer la mutation du marché de la vidéo qui est actuellement en cours. Massivement utilisés, les smartphones ont créé de nouvelles habitudes de consommation de la vidéo devenue omniprésente.

Les nouveaux usages et habitudes de consommation

Selon le rapport de Médiamétrie, l’augmentation des équipements multiécrans facilite le visionnage non linéaire des programmes télévisés. Ordinateur, smartphone et tablette sont autant de nouveaux supports utilisés par les foyers français pour regarder les programmes télévisés (3 millions de téléspectateurs de 15 ans et + les utilisent chaque jour). Les foyers en France y consacrent en moyenne 1h40 par jour ce, à travers les divers écrans dont ils disposent  (6,4 écrans en moyenne). Cette tendance au multiscreen favorise également la consommation des programmes TV en différé qui représente 7% du temps de visionnage global de la télévision soit 15 minutes par jour.

Les innovations technologiques à l’origine du changement

Etendue dans la plupart des villes d’Europe et des Etats-Unis, la 4G est l’une des technologies majeures à l’origine de cette transformation. Grâce à celle-ci, 27 % des internautes français de 15 ans et + regardent des vidéos sur leur smartphone à l’extérieur de chez eux. Son essor a à la fois fait progressé la pénétration d’internet mais également offert de nouvelles opportunités aux diffuseurs TV comme à la nouvelle concurrence.

Un marché disparate

Le multiscreen a eu des conséquences non négligeable sur le marché de la vidéo qui s’est considérablement densifié avec l ‘arrivée des plateformes de contenus, les différents services de VOD (vidéo à la demande), les chaînes de live streaming ou encore les réseaux sociaux tels que Snapchat ou Instagram.

Bien que la tendance multiécrans se généralise à travers le monde, tous les pays n’évoluent pas de la même façon. Trois groupes se distinguent :

  • Les pays « avant-gardistes de la télévision mobile » : largement équipés de smartphones, les internautes regardent régulièrement des contenus TV à l’extérieur de chez eux.
  • Les territoires « suréquipés par rapport à leur consommation mobile de
    vidéos » : tout aussi équipés de smartphones mais dont les habitudes de télévision mobile ne sont pas aussi avancées à cause du coût de l’Internet mobile, des usages, de l’accessibilité…
  • Les pays « en développement » : ils ne sont pas les plus équipés, et pourtant, ces marchés montrent des signes de maturité et un beau potentiel pour l’industrie de la vidéo.

Mediamétrie

 

Retrouvez l’intégralité de l’étude


Partager l'article sur :
Vous aimerez aussi