Infographie : L’opinion envers la publicité digitale s’améliore
adyoulike
Partager l'article sur :

Infographie : L’opinion envers la publicité digitale s’améliore

Adyoulike a publié une étude barométrique mise en place en partenariat avec l’Ifop, qui analyse l’opinion des Français envers la publicité digitale. Son objectif est d’identifier les critères de satisfaction liés à la publicité digitale et de comprendre leur évolution.

Près de 1 Français sur 2 a une opinion positive envers la publicité digitale, soit 44% contre 36% en 2013 (+8 points)

En dépit d’une tendance structurelle de défiance vis-à-vis de la publicité en général, la bonne opinion envers la publicité sur Internet est en forte hausse. En 2013, seuls 36% des Français envisageaient la publicité digitale comme une « bonne chose ». Aujourd’hui, c’est près de 1 Français sur 2 qui a une bonne image de la publicité digitale (44%, soit +8 points). Cette opinion est encore meilleure auprès de certaines cibles. Le taux de bonne opinion grimpe ainsi à 50% chez les moins de 35 ans, 50% chez les Franciliens, 48% chez les social addicts* et 51% chez les video addicts**.

Une meilleure expérience publicitaire : une publicité plus distrayante, plus informative et plus personnalisée

A l’image de ce qui est constaté dans les autres médias, les dimensions négatives de la publicité digitale ressortent en premier lieu : « omniprésente » (90%), « intrusive » (83%), faisant « perdre du temps » (81%). C’est d’autant plus logique que le digital est un environnement dans lequel le consommateur est particulièrement actif et engagé. Ces dimensions négatives sont constantes et structurelles au média digital : elles n’ont pas évolué depuis 2013.

L’enseignement principal de l’étude se trouve dans les tendances observées depuis trois ans : les dimensions positives liées à la publicité digitale progressent de manière spectaculaire. L’expérience publicitaire est en effet mieux maîtrisée et mieux vécue. Le sentiment de personnalisation est ainsi en forte progression (« est personnalisée », +8 points) et suscite désormais l’agrément d’une majorité de Français (54%). A cela s’ajoute une nette amélioration des sentiments d’information (« est informative » 43%, +7 points) et de divertissement (« est distrayante » 26%, +7 points).

Les internautes trouvent désormais la publicité digitale plus interactive (46% des répondants), mais aussi plus utile (81%) et mieux contrôlable (90%). Le ciblage toujours plus fin du média digital favorise ce sentiment de personnalisation et donc d’utilité. Par ailleurs, la publicité digitale est perçue comme « mieux intégrée » (pour 71% des Français) ; la publicité intégrée est d’ailleurs le seul format publicitaire en progression dans l’opinion des Français, ce qui en fait un des formats préférés des Français.

Le critère d’une publicité réussie : l’intérêt

Pour plaire aux Français, la publicité digitale doit remplir plusieurs critères exigeants. Elle doit avant tout « apporter une information intéressante » et « avoir un contenu de qualité » pour 74% d’entre eux. Elle doit également pouvoir être mémorisée (68%). Les critères pragmatiques (« qui propose une remise, une offre importante ») et d’agrément (« qui est interactive, ludique ») arrivent dans un second temps seulement (respectivement 55% et 45%).

Julien Verdier, CEO Adyoulike « Depuis le lancement du « Baromètre de la Publicité digitale » en 2013, les nouvelles pratiques publicitaires sont entrées dans les mœurs. Parce qu’il répond aux exigences des Français, le Native Advertising participe fortement à l’amélioration de l’image de la publicité digitale. En offrant une expérience publicitaire intéressante, intégrée et non intrusive, il n’est pas étonnant qu’il soit devenu un format plébiscité par les Français. C’est dans cet esprit de respect de l’expérience utilisateur que nous avons toujours développé nos formats. »

Voir l’infographie ci-dessous

Adyoulike


Partager l'article sur :
Vous aimerez aussi