Cette année, le display devancera le search aux USA
digital
Partager l'article sur :

 

En 2016, les dépenses publicitaires allouées au display dépasseront pour la première fois celles du search aux USA. Selon Emarketer, ensemble, les catégories vidéos, parrainage, rich media, et « bannières et autres » représenteront la part la plus importante des dépenses en publicité digitale : 47,9% soit une valeur de 32,17 milliards de dollars.

Les annonceurs investiront en majeure partie sur la catégorie « bannières et autres » qui inclut les native ads et la publicité sur les réseaux sociaux notamment Facebook et Twitter. Globalement 1 dollar sur 5 reviendra à cette dernière catégorie.

La vidéo quant à elle comptera également pour une grande part des dépenses allouées au digital en 2016 : 14.3 %  (soit une hausse de 28,5 %) vs. 12.8% en 2015.

L’adoption massive des formats out-stream et in-feed fera croître l’investissement rich media de 36,4% tandis que la croissance des dépenses en vidéo (28,5%) proviendra d’une capitalisation sur de forts volumes.

En terme de device, le desktop restera le bénéficiaire majeur de la publicité vidéo en 2016 aux USA engrangeant 57,5% des dépenses totales (estimée à 9,6 milliards), on ne peut en dire autant des formats display. Des 22,6 milliards qui reviendront aux bannières, rich media, parrainage et autres types de formats display aux USA cette année : 77,5 % soit 17,5 milliards de dollars seront dépensés dans le but de toucher les devices mobiles aussi bien smartphones que tablettes.

D’un côté, ces chiffres révèlent un marché animé dans lequel les habitudes de consommation média (particulièrement la consommation vidéo et sur device mobile) mènent l’investissement vers les canaux et formats les plus visés du moment.

Mais dans le même temps, il semblerait simplement que la vidéo in-stream, in-feed et mobile soient naturellement prospères. Ce repli sur le display proviendrait d’investissements à imputer au développement du cross device,  du programmatique, et à la multiplication des efforts fournis pour trouver la provenance des problèmes de visibilité et de fraude.

Retrouvez l’intégralité de l’article


Partager l'article sur :
Vous aimerez aussi