La différence entre marque et éditeur : le cas du brand content
Partager l'article sur :

Ben Elowitz, CEO de Wetpaint (fournisseur de technologie), prend la parole dans Ad Age et tord le cou aux idées reçues sur le brand content.

Agacé par la confusion des genres autour de la production de contenu de marque, il rappelle qu'une marque ne peut avoir une ligne éditoriale aussi forte qu'un éditeur et surtout que son succès se mesure, in fine, au nombre de ventes alors que celui d'un éditeur se mesure à l'engagement.

A travers différents cas (Oreo, L'Oréal…) il pointe échec et succès du brand content.

Et insiste sur deux points : ne parler que de soi et du produit est lassant, insister sur les valeurs et la réalité de la marque est payant.

Tranchée et salutaire, la tribune est à lire sur le site adage.com : Brands Should Stop Trying to Be Publishers.


Partager l'article sur :
Vous aimerez aussi