Online Ad Summit : Pourquoi le programmatique comptera pour plus de 30% des achats vidéo d’ici 2017
Partager l'article sur :

Au début du mois à Cologne s’est déroulé l’Online Ad Summit en introduction au salon DMEXCO. A cette occasion, Jean-Yves Hourcade, La Place Media, fut le premier non germanophone à y prendre la parole en 3 ans.

Lors de cette intervention, Marco Dohmen, StickyADS.tv, et Jean-Yves Hourcade sont revenus sur la montée du programmatique vidéo, mais également sur le partenariat existant entre les deux sociétés.


Jean-Yves Hourcade (centre) et Marco Dohmen (droite) à l'Online Ad Summit 2014

Depuis 1994, les mœurs ont changé en termes de source d’audience, passant ainsi d’un écran unique, la télévision, à l’usage multi-écrans que nous connaissons aujourd’hui. En conséquence, 70% des annonceurs envisagent de dédier une partie de leur budget TV à la vidéo publicitaire en ligne.

Aujourd’hui, 18.7% de ces achats vidéo sont effectués en programmatique, mais ce chiffre devrait passer à 33.2% d’ici 2017.

Cependant, malgré le fait que le programmatique permette de générer de meilleurs CPM (le CPM moyen est de 14€, 30% des CPM sont au dessus de 18€), bon nombre de publishers hésitent encore à recourir à ce système automatisé : manque de contrôle, manque de transparence, conflits au niveau des ventes…

Jean-Yves Hourcade revient donc sur le partenariat établit entre la place de marché de La Place Media et le SSP vidéo de StickyADS.tv, apportant ainsi aux publishers une meilleure technologie (formats innovants, Deal ID, intégration DMP, contrôle et transparence…), une plus grande opportunité de vente d’espaces grâce à une connexion aux plus importants DSP (DoubleClick, Tubemogul, Turn…) et une présence européenne.

Aujourd’hui, La place Media enregistre pour son offre vidéo en RTB un eCPM moyen supérieur à 14€, plus de 800 annonceurs mais compte également 72% des 50 plus grands annonceurs répertoriés par Kantar Media parmi ses clients…


Partager l'article sur :
Vous aimerez aussi