Twitter, le roi de la communication publique
Partager l'article sur :

On (Twitter) dit aujourd’hui que 95% des conversations publiques sont faites sur cette plate-forme. C’est probablement faux, mais peu importe car même 50% serait déjà énorme. Ce qu’on entend par communication publique ? Le fait que quand vous dites quelque chose, ce probable moment de pur génie ne soit pas réservé à votre sphère privée.

Pour parler à ses amis, Facebook a remplacé le téléphone. Pour chercher quelque chose, Google fonctionne bien mieux que Médor. Linkedin n’a pas d’équivalent pour faire rentrer à la maison ses collègues de bureau. Et Twitter n’a donc pas son pareil pour mixer la cour de récréation, le café du Commerce et la machine à café.

Amplify : la monétisation du double-écran

Quand on parle de Twitter, on est obligé de parler du fameux double-écran. Rappelez vous à l’école quand on vous expliquait qu’il n’était pas possible de faire deux choses en même temps. Et voilà encore un concept complètement dépassé. Regarder la télévision sans devoir réserver ses commentaires pour ses parents, son chien ou son petit frère, ça donne quand même un autre parfum à Question pour un Champion. Depuis la rentrée, l’émission Danse avec les Stars fait un carton à la fois sur TF1 (6 millions de téléspectateurs en moyenne) mais aussi sur Twitter avec la présence non stop du fameux #DALS dans les top tendances. Avant, pendant, et après l’émission, les twittos commentent et donnent leur avis sur qui danse bien ou qui fait n’importe quoi. TF1 peut ainsi utiliser Twitter non seulement comme caisse de résonnance le samedi soir au moment de la diffusion de l’émission, mais aussi comme espace de prolongation pour son propre contenu. Elle va par exemple donner pendant la semaine suivante quelques indices sur la prochaine émission, des off, … L’objectif est de prolonger le buzz et aussi de créer une attente. L’audience de l’émission va alors encore être augmentée et un partenaire pourra non seulement bénéficier de l’exposition télé mais aussi de tout le trafic réalisé sur Twitter. Dans le cas de #DALS, c’est Seat qui a décidé d’utiliser ce dispositif Amplify.

Lead Generation Card

C’est le nom de code pour les tweets enrichis. Parce que 140 caractères peuvent ne pas suffire, Twitter a donc mis en place ces formats qui permettent, comme une expand banner de la grande époque, de dérouler un contenu suite à un clic. On peut ainsi y intégrer une vidéo, un formulaire, une image, etc… A noter que pour un tweet sponsorisé qui est enrichi, un clic qui déclenche cette ouverture est considéré comme un engagement et donc facturé.


Partager l'article sur :
Vous aimerez aussi