Temelio lève 2 millions d’euros pour faire tomber les barrières entre monde physique et marketing digital
Temelio

Temelio lève 2 millions d’euros pour faire tomber les barrières entre monde physique et marketing digital

Temelio, société spécialiste de CRM data onboarding co-fondée en 2011 par Nicolas Blandel et Bertrand Jesenberger, a conclu un tour de table de 2 millions d’euros auprès d’Entrepreneur Venture et de plusieurs personnalités du monde du digital.

Grâce à cette levée de fond, l’entreprise compte financer son extension aux marchés européens et poursuivre le développement de produits autour de la résolution d’identité et de la réconciliation on/off qui sont aujourd’hui des enjeux stratégiques.

Depuis sa création, Temelio a pour vocation de faire tomber les barrières entre monde physique et monde digital et de proposer une vision unifiée du consommateur. Pour aider les marques à identifier leurs clients de leurs prospects sur internet, comme elles sont en mesure de le faire depuis des années en marketing direct (postal, téléphonique ou email), la société s’appuie sur un suivi cross-device (ordinateur, mobile, tablette…) et un référentiel de données propriétaire appelé l’ID graph. Cet ID graph comptabilise à ce jour les données de plusieurs dizaines de millions d’internautes, toutes reliées à des identifiants digitaux.

Cet actif permet aux marketeurs de répondre à des besoins variés à travers le ciblage média (réactiver les clients inactifs d’une base CRM dans le digital, cibler différemment clients et prospects, cross-seller les clients à forte valeur ajoutée…), la personnalisation de l’expérience client (personnalisation du site sans que l’internaute ne se soit logué, personnalisation des messages publicitaires en exploitant la connaissance client offline), ou encore la mesure de l’impact des investissements digitaux sur les ventes offline (quelle part des individus exposés à une campagne ont ensuite acheté le produit en magasin ?).

Nicolas BLANDEL, CEO de Temelio commente : « Le marché du CRM data onboarding monte en maturité depuis 2 ans. Cette première levée de fond doit nous permettre d’accélérer fortement notre développement commercial et technologique pour rendre l’onboarding scalable dans d’autres pays européens. Face aux environnements publicitaires fermés de Google et Facebook, le marché a besoin d’un  alternative neutre, qui facilite la circulation des données vers tous les types de plateformes et offre une interopérabilité technologique avec l’ensemble de l’écosystème publicitaire et marketing, le tout opérant dans le strict respect de la réglementation européenne en vigueur concernant la collecte et le traitement des données personnelles ».

 

Vous aimerez aussi