Sublime Skinz se déshabille en 2018 (interview de Jérôme Maréchal, Managing Director France)
Sublime Skinz, Ratecard mag 34
Partager l'article sur :
  • 46
    Partages

Sublime Skinz se déshabille en 2018

Quand la marque Frigidaire a commencé à proposer d’autres produits que des simples réfrigérateurs, le challenge, marketing notamment, fut immense. Préempter un marché quitte à en devenir la référence absolue est généralement une aubaine, mais quand l’heure est venue de changer d’orientation, tout peut devenir rapidement compliqué.

C’est, un peu, à ce type de challenge qu’est confronté Sublime Skinz dans notre secteur marketing digital. Si vous demandez simplement à de nombreux intervenants de notre marché, le domaine d’intervention de cette société, la réponse sera unanime : l’habillage publicitaire. Le fameux format qui entoure comme une arche, qui habille les pages que vous visitez sur votre ordinateur, c’est depuis toujours Sublime Skinz. Mais depuis quelques temps déjà, les temps ont changé. La fameuse année du mobile notamment est effectivement arrivée, les usages ont donc changé et la société a donc dû s’adapter.

Voilà donc pourquoi nous avons rencontré Jérôme Maréchal, Directeur Général de Sublime Skinz, en charge de la France et des marchés émergents.

Nous lui avons posé une question assez simple : Sublime Skinz en 2018, c’est quoi ?

LE FAMEUX FORMAT QUI ENTOURE COMME UNE ARCHE, QUI HABILLE LES PAGES QUE VOUS VISITEZ SUR VOTRE ORDINATEUR, C’EST DEPUIS TOUJOURS SUBLIME SKINZ

DÉSHABILLEZ-MOI

Quand nous avions rencontré pour la première fois les fondateurs de Sublime Skinz en 2012, le rendez-vous se déroula dans un bureau situé dans une impasse qui donnait sur la rue du Faubourg Saint-Antoine. Pour aller en salle de réunion, il fallait sortir du bureau commercial où officiait déjà Marc Rouanet, l’actuel président de la société, passer devant d’autres locaux et donc entrer dans ce nouvel espace. La révolution de l’habillage publicitaire était en marche et bientôt il serait même accessible en RTB sur toutes les places de marché de France et de Navarre. Mais ça c’était avant.

VINGT PERSONNES SONT BASÉES À LONDRES, EN COMPLÉMENT DE NOS ÉQUIPES INSTALLÉES DONC À PARIS MAIS AUSSI À NEW YORK ET SAN FRANCISCO. EN 2018, NOUS OUVRONS L’ALLEMAGNE ET UN VASTE NOUVEAU CHANTIER DU CÔTÉ DE SINGAPOUR

Aujourd’hui, en ce début d’année 2018, ce sont désormais plus de 120 salariés qui occupent de grands espaces qui finiront bien évidemment par être trop petits bien plus vite que prévu. Pour comprendre la mutation réussie qu’a vécu et qu’est encore en train de vivre Sublime Skinz, il suffit simplement d’analyser deux chiffres : plus de 50% du chiffre d’affaires réalisé par la société l’est aujourd’hui hors de France. Le fameux format habillage pèse également moins de 50%.

LE FAMEUX FORMAT HABILLAGE PÈSE MOINS DE 50% DU C.A.

WORLD WIDE

Aujourd’hui, la société est réellement internationale. Présente au mois de septembre à Dmexco depuis plusieurs années, Sublime Skinz fut représentée cette année par Andrew Buckman. Basé à Londres, il est aujourd’hui en charge du développement de la société dans toute l’Europe, mission qu’il avait menée à bien pour OpenX entre 2015 et 2017. Jérôme précise : « Vingt personnes sont basées à Londres, en complément de nos équipes installées donc à Paris mais aussi à New York et San Francisco. En 2018, nous ouvrons l’Allemagne et un vaste nouveau chantier du côté de Singapour. »

Objectivement, le chemin parcouru en cinq ans depuis cette impasse proche de la place de la Bastille est impressionnant.

L’INNOVATION DOIT ÊTRE PERMANENTE CAR LE MOINDRE FORMAT QUI RENCONTRE UN SUCCÈS EST IMMÉDIATEMENT COPIÉ PAR LA CONCURRENCE

Jerome Marechal, Managing Director France de Sublime Skinz

STUDIO CRÉATIF

Pour encore mieux comprendre cette mutation, on peut par exemple partir du rachat de la société Kpsule en juin 2017. Avec ce rapprochement, Sublime Skinz s’est définitivement positionnée comme un spécialiste des formats créatifs.

En effet, KPsule, c’était un véritable studio créatif spécialisé dans le HTML5 qui avait développé tout un ensemble de formats enrichis qui doivent augmenter l’expérience de marque. Au-delà de son format d’habillage, Sublime Skinz avait également créé toutes les connexions technologiques afin de s’assurer de l’accessibilité commerciale via les Ad-Exchanges. Désormais, ce sont tous ces nouveaux formats qui peuvent bénéficier de ce travail initial de R&D et de partenariats. Jérôme Maréchal nous rappelle :

« L’innovation doit être permanente car le moindre format qui rencontre un succès est quasiment inévitablement copié par la concurrence. Les brevets ne sont pas suffisants et sont de toute façon aisément contournés. Il nous faut donc en permanence proposer de nouvelles solutions et garder ce temps d’avance. »

NOS PARTENAIRES SONT ET RESTERONT LES AGENCES AVEC QUI NOUS ENTRETENONS DES RELATIONS TRÈS FORTES DEPUIS TOUJOURS. IL EST NÉANMOINS CLÉ POUR NOUS DE GAGNER EN VISIBILITÉ AUPRÈS DES MARQUES

MOBILE FIRST

Et c’est bien évidemment sur le mobile que ces changements chez Sublime Skinz ont été les plus spectaculaires. Car soyons honnêtes, les formats habillages, sur des téléphones portables ou même des tablettes, n’étaient pas initialement véritablement adaptés. Jérôme complète : « Nous sommes aujourd’hui multi-devices ce qui veut dire que nous sommes capables de décliner ce fameux habillage sur n’importe quel support, en l’adaptant bien évidemment. Nous sommes ainsi présents sur de très nombreuses campagnes qui intègrent des dispositifs mobiles qui deviennent de toute façon incontournables ».

Nous discutons alors du format Sliding / Swapping qui schématiquement propose au mobinaute intéressé par une offre, un peu comme sur Tinder, de swiper pour obtenir plus d’informations puis de revenir sans avoir perdu le contrôle de sa navigation initiale. L’objectif pour Jérôme en 2018 est d’être de plus en plus intégré dans des plans dédiés au mobile, afin que les formats Sublime Skinz adaptés à ces devices soient de plus en plus reconnus comme tels.

C’EST BIEN ÉVIDEMMENT SUR LE MOBILE QUE CES CHANGEMENTS CHEZ SUBLIME SKINZ ONT ÉTÉ LES PLUS SPECTACULAIRES

ANNONCEURS, NOUS VOILÀ

Un autre changement important est intervenu au sein des équipes commerciales cette fois-ci, c’est le développement d’un pôle annonceurs. L’idée est non seulement de pouvoir développer le chiffre d’affaires auprès de marques qui ont internalisé leurs achats médias, mais aussi de pouvoir présenter des formats innovants et donc de susciter un intérêt. Jérôme m’explique : « Nos partenaires sont et resteront les agences avec qui nous entretenons des relations très fortes depuis toujours. Il est néanmoins clé pour nous de gagner en visibilité auprès des marques. »

 


Partager l'article sur :
  • 46
    Partages
Vous aimerez aussi