Squadata : 72 heures dans le plus grand salon du marketing digital
dmexco
Partager l'article sur :
  • 2
    Partages

Squadata : 72 heures dans le plus grand salon du marketing digital

Présent en tant que visiteur au dernier dmexco à Cologne, Squadata, pionnier de l’Email retargeting depuis 2009 nous fait part de son retour d’expérience de l’édition 2017. Pour Squadata, l’évènement a été l’occasion d’approfondir des liens existants ou d’en créer de nouveaux avec des agences, des éditeurs, des annonceurs et autres technos mais aussi de profiter des soirées et conférences proposées.

« Avant d’aller à dmexco, on s’était renseigné auprès de partenaires qui avaient déjà visité le salon pour savoir si ça valait la peine. On a été impressionné par ce salon démesuré. Alors, pour rendre service à d’autres jeunes pousses hésitantes, voici notre retour d’expérience. »

Retour sur deux jours intenses et millimétrés dans un cadre grandiose…

Lundi 11/09/2017 : J-2 avant dmexco

9h00 – Avis de tempête : risque de grève des cheminots le lendemain. Pour ne pas prendre le risque de rater le convoi organisé en Thalys depuis Paris, on avance nos billets de train Lyon-Paris. Nuit à Barbès. #çacommencebien

Mardi 12/09/2017 – J-1 avant dmexco

6h00 – Morning run dans Montmarte (tout seul !)
8h00 – Petit-déjeuner à Montmartre
11h00 – Le Thalys ne démarre pas. On change de train ! #çavabiensepasser
12h00 – Les GO de Ratecard font l’appel. On rencontre Elium.tv. On retrouve Sirdata et AdLedge avec plaisir. On met un visage sur la voix de Darwin Agency. Entre deux passages du chariot-resto, ça parle data, GDPR, meta DSP, levées de fonds, recrutements, connecteurs, enrichissement de base repoussoir, fusacq, data lake, nouveaux bureaux… Si le train déraille, le marketing digital français dérouille.
17h30 – Arrivée à Cologne et première réunion dans le hall de l’hôtel.
19h00 – Soirée LiveRamp – Acxiom avec 150 Ricains sur un bateau-mouche et quelques Français gelés. L’anglais devient aussi fluide que la bière allemande.
21h00 – Soirée Annonceurs de Ratecard. L’EBG joue les entremetteurs.

Mercredi 13/09/2017 – dmexco Jour 1

06h00 – Morning run sur les rives du Rhin
09h00 – Les portes à peine franchies, on tombe sur de futurs partenaires espagnols (et sur des Lyonnais !). Dans un salon gigantesque de plus de 50 000 visiteurs, c’est prometteur. Pour l’aborder sereinement, on se dédouble : pendant que l’un enchaîne les rendez-vous, l’autre sillonne les allées des 5 halls.
17h30 – Les montres connectées affichent 12km et les stands commencent à sortir l’apéro. On retrouve l’industrie de l’Adtech chez Rubicon avec les spécialistes du zéro délai en vidéo sur mobile, Vidcoin.
18h30 – Le DJ du stand Spotify annonce la couleur de la soirée. L’équipe LiveRamp est plus motivée que jamais. L’ebg aussi.
22h00 – Soirée Smart AdServer : on rencontre d’autres membres de l’équipe Sirdata, et Digitall Makers : on imagine des solutions de data-driven marketing sur-mesure. Et si on travaillait ensemble pour aider les annonceurs à activer leurs segments ?
23h00 – L’ebg sort son harmonica.
Heure non-communiquée : LiveRamp UK nous impose une tequila paf. Qu’est-ce qu’on ne fait pas pour le boulot. Adobe Spain n’a plus de carte. Heureusement, il y a LinkedIn.

Lire la suite de l’article

 


Partager l'article sur :
  • 2
    Partages
Vous aimerez aussi