Retour sur l’Assemblée Générale et l’anniversaire des 20 ans de l’EBG
EBG
Partager l'article sur :
  • 2
    Partages

Retour sur l’Assemblée Générale et l’anniversaire des 20 ans de l’EBG

Le 28 juin dernier se tenait l’Assemblée Générale de l’EBG à la Cité de la mode et du Design. Une occasion de fêter ses 20 ans comme il se doit.
Lors de cette journée rythmée par des conférences de qualité, plus de 900 acteurs du digital de tous secteurs confondus se sont réunis afin de dévoiler les dernières tendances et transformations digitales dans leur domaine respectif.

Thierry Bolloré, DGA de Renault a ouvert la série de conférences en présentant la transformation digitale et les innovations chez Renault et a notamment évoqué les véhicules électriques. A l’heure actuelle, les ventes de véhicules électriques qui représentent 2% du marché total en Europe restent modestes. Néanmoins, comme souligné par T. Bolloré, dès l’an prochain le groupe Renault commercialisera des véhicules de conduite autonome de niveau 1.

IBM a ensuite exposé les résultats d’une étude menée avec l’EBG auprès de 1 200 sociétés sur la maturité digitale (expérience client, data value, open innovation,…). Cette maturité digitale s’amorce généralement par une disruption au sein de leurs secteurs respectifs. Le plus souvent cette disruption est menée par des acteurs innovants (72% des entreprises).
Les chiffres démontrent également la place importante qu’occupe désormais la data au sein des entreprises. Selon Total notamment : “80 % de la data se trouve dans les entreprises. En parallèle 70% d’entre elles fondent leur business models et stratégies sur la data.“

Parmi les intervenants, on comptait également Showroomprivé venu expliquer les nouveaux comportements et motivations d’achat des femmes à l’ère digitale. Ceux-ci s’articulent autour de 4 point clés que sont : la représentation, la communauté, la bienveillance et l’équilibre.

Côté mobile, Sync, la société spécialiste de la synchronisation TV / mobile a évoqué les technologies les plus efficaces et innovantes pour transformer le smartphone en outil de vente, sans omettre de tenir compte des mutations de l’écosystème (Apple Cookie Third party, Google Adblock, RGPD, Eprivacy…) pour lesquelles il est nécessaire de trouver des solutions capables de s’adapter à ces diverses transformations.

Plus que jamais d’actualité et pressenti pour devenir le levier qui révolutionnera le marketing des retailers dans un futur proche, le drive-to-store quant à lui était représenté à l’EBG par SingleSpot qui a réalisé un focus sur une technologie qui assure un tracking GPS précis permettant à la fois de cibler les bons prospects, générer du trafic en magasin et en mesurer la performance.

En se cantonnant à l’hexagone, Google et L’OREAL ont partagé leur point de vue sur l’avancée de la transformation digitale en France entre infrastructure, culture d’entreprise, marketing data-driven et nouveaux business model. D’après L’OREAL, cette transformation digitale demande des résultats à la fois rapidement visibles et observables sur le long terme tel que la data.

Google définit la transformation digitale selon 5 points clés : audience, assets, access, attribution et automation.

Les craintes liées à la potentielle intrusion des GAFA ou des BATX sur les marchés ne concernent pas uniquement les acteurs de la publicité. C’est ce qu’a pu confirmer l’intervention du Crédit Mutuel Arkéa qui n’hésite pas à faire preuve d’anticipation en repensant son modèle historique. Selon CMA, être agile et technophile est un atout clé pour prendre des parts de marché sur le secteur bancaire.

Cdiscount, leader français du e-commerce a également répondu à l’appel et  dévoilé les facteurs clés de succès qui lui permettent de concurrencer Amazon. Parmi les éléments de sa stratégies push on compte entre autres : les algorithmes, le retargeting, les promos inédites ou encore le mobile. La société a également choisi de se diversifier l’an passé en se lançant sur le marché de l’énergie avec pour objectif de respecter sa promesse : proposer les prix les moins chers.

L’arrivée des assistants vocaux de Google et Amazon propulsent la voix. Voice search, intelligence artificielle, data… Les marques y voient aujourd’hui une opportunité de communiquer autrement et de manière innovante auprès des consommateurs alors que la majorité des points de contacts se font aujourd’hui hors des sites web. Mais pour exploiter cette data d’un nouveau genre, encore faut-il savoir garantir la meilleure expérience possible. La société Yext a partagé autour de ce sujet ses différentes exploitations et stratégies autour de la voix pour l’acquisition de nouveaux clients. D’après Yext, 33% des utilisateurs de VoiceSearch sur mobile l’utilisent tous les jours et 50% de tous les recherches seront vocales d’ici 2020.

« La plus grande ressource mondiale n’est plus le pétrole mais la data » (source : The Economist)… Confluent, spécialiste de la real-time data s’est exprimé sur les nouveaux enjeux data. La donnée est en croissance exponentielle car elle est partout. Aujourd’hui, elle est en effet dans toutes les industries et ce, en temps réel : voitures autonomes, moteurs d’avions, outils industriels (IOT). Les applications métiers accèdent à l’ensemble des informations pour la traiter, créer des alertes et permettre l’action.

Présent lors de l’évènement, Xavier Niel, fondateur de Free a également engagé la discussion autour de Station F, le campus de startups inauguré l’an passé. Un an après son lancement, Station F est un succès. Il s’agit du plus grand incubateur au monde rassemblant un total de 1 034 startups. La StationF attire l’attention sur Paris et améliore son image. Grâce à cet incubateur tout l’écosystème environnant se développe. En outre, d’autres projets sont en cours pour 2021.

Ministre à l'EBG

Cette journée au milieu de laquelle les participants ont pu profiter d’une pause déjeuner en terrasse rooftop très ensoleillée a visiblement rencontré un vif succès. Parmi les autres intervenants, on comptait aussi (entre autres) : le Ministre de l’éducation nationale ou encore Bibop G. Gresta, CEO & Fondateur d’Hyperloop Technologies qui lance les navettes propulsées dans un tube magnétique permettant de voyager à plus de 1000 km/h.

L’Assemblée Générale de l’EBG était donc belle et bien placée sous le signe de l’innovation.

20 ans de l’EBG :  Quelques témoignages de participants

Pour l’anniversaire des 20 ans de l’EBG, nous avons tenu à questionner les participants sur leur relation avec l’EBG et leurs objectifs.

Laurent Claramonte, Data Product & Services Manager – Orange : « Nous sommes partenaires de l’EBG. Les conférences de l’EBG représentent un bon moyen de rester au courant des nouveautés. Les sujets abordés nous intéressent énormément et les évènements sont toujours très bien organisés. Nous y rendre nous permet de faire de la veille et de faire de belles rencontres autour du digital qu’il s’agisse de partenaires potentiels ou d’acteurs issus d’autres secteurs ayant leurs problématiques respectives. J’ai également été au Digital Benchmark dernièrement à Barcelone, qui est une des seules conférences où je vais pour ses interlocuteurs pointus et les thèmes traités qui nous apportent une vraie vision et nous permettent de renouveler nos réflexions. »

Cédric Ibanez, SEO Manager e-Acquisition, Digital Marketing – Air France : « Nous sommes adhérents de l’EBG. L’EBG nous permet de rencontrer des profils variés, des intervenants et des conférences très intéressantes sur des sujets qui nous concernent directement ».

Sophie Narty, Pilote programme Digital, Marché des Clients Particuliers – EDF : « Mes objectifs en venant à l’EBG sont doubles : avoir en une seule journée une bonne vision des tendances générales et des sujets de demain mais aussi de profiter des moments d’échanges à la fois avec les sociétés prestataires et d’autres secteurs confrontés à des questions similaires aux notres. Je considère que m’y rendre fait partie de ma formation personnelle. J’ai eu l’occasion de participer au Benchmark à Londres qui était l’occasion de catalyser un certain nombre d’idées et également au pitch d’Emmanuel Macron lorsqu’il était encore Ministre à Bercy ».

Ana Pauluk, Business Development and Digital Partnerships Senior Manager – Groupe SFR: « La qualité exceptionnelle des évènements et des intervenants est la première chose qui m’attire chez l’EBG. Le Benchmark Barcelone était une expérience incroyable. J’aime beaucoup ce type de format. Cela permet de ne pas être simple observateur mais d’entrer réellement en interaction. Pour moi l’EBG représente une grande famille autour du digital ».

Aymeric Heliot, SRP Media by Showroomprive.com : « Nous sommes partenaires de l’EBG, nous y animons parfois des conférences comme ce matin où nous avons présenté une conférence sur le comportement d’achat des femmes sur internet. Aujourd’hui nous avons un stand pour le lancement de notre régie afin de présenter nos solutions et d’échanger avec des marques et des partenaires sur leurs objectifs et la façon dont nous pourrions les accompagner ».


Partager l'article sur :
  • 2
    Partages
Vous aimerez aussi