Résultats de l’Observatoire de l’e-pub du SRI : 1er semestre 2016
SRI
Partager l'article sur :
  • 6
    Partages

Résultats de l’Observatoire de l’e-pub du SRI : 1er semestre 2016

Les derniers résultats de l’Observatoire de l’e-pub du SRI, réalisé par PwC, en partenariat avec l’UDECAM sont disponibles. Les chiffres de l’étude mettent une fois de plus en évidence la mutation du marché publicitaire et de son écosystème.

Au 1er semestre 2016, le marché français de la publicité digitale a progressé de 6 % (vs. 1er semestre 2015) pour atteindre 1,651 milliard d’euros de chiffre d’affaires net. En ce qui concerne la répartition par levier :

  • le search qui est le premier levier en termes d’investissements (56 %) progresse de 3 % avec 929 M€ de chiffre d’affaires, devant le display qui enregistre tout de même la plus forte croisssance (+ 13,7 %) pour 547 M€ de CA.
  • les autres leviers quant à eux (affiliation, comparateurs et emailing) se maintiennent malgré des inégalités avec +1,9 % de croissance pour 222 M€
    (11 % des investissements).

SRI

L’importante progression du display (+13,7%) s’explique par la croissance soutenue des réseaux sociaux et des plateformes (+59%). Ces derniers représentent 36% des investissements au 1er semestre 2016 (vs 26% au S1 2015).

En termes de mode de vente : le display est désormais commercialisé à 50% en programmatique. La vidéo programmatique montre une évolution soutenue de 45% pour représenter désormais 35% du total des achats vidéo.

SRI

Du côté du mobile, les investissements s’accélèrent. Ils représentent 425 M€, répartis entre le search (236 M€ ) et le display (189 M€). Il faut noter que malgré le fait que 56% des connexions s’opèrent désormais sur mobile (vs ordinateur fixe), les investissements publicitaires sur ce device (search + display) ne représentent encore que 29% du total des investissements. En outre, les réseaux sociaux tirent la croissance du mobile et représentent 71% du display mobile.

Globalement en hausse, le marché publicitaire digital apparaît à deux vitesses, comme l’explique Sophie Poncin, présidente du SRI : « Nous nous réjouissons de la forte dynamique du marché qui progresse sur tous les leviers, portée notamment par le mode d’achat programmatique qui atteint désormais 50%. Ces résultats font néanmoins apparaître des disparités sur le display avec la forte accélération des plateformes et réseaux sociaux qui pèsent désormais pour plus d’un tiers du marché. Ceci a pour conséquence un certain déséquilibre des forces en présence dans l’écosystème de la pub digitale ».

Découvrez la présentation


Partager l'article sur :
  • 6
    Partages
Vous aimerez aussi