Ratecard Magazine #32 : Sizmek
Sizmek
Partager l'article sur :
  • 1
    Partage

Sizmek

Nous avons rendez-vous avec Sandra Martigue-Rivière pour discuter des récentes évolutions chez Sizmek.

La première, et non des moindres, la concerne directement, puisqu’avec le départ de Dominique Blanc pour d’autres cieux, c’est désormais Sandra qui pilote les activités françaises de Sizmek. « J’ai franchi les différents paliers au sein de cette société depuis 2015 et nous avons réussi à établir une relation de confiance entre Paris et les Etats-Unis » m’explique d’emblée Sandra. Mais avant de rentrer un peu plus dans le détail de l’avenir, nous nous devions chez Ratecard de jeter un coup d’œil dans le rétroviseur pour mieux vous expliquer ce que Sizmek représente sur le marché et plus spécifiquement pour nous chez Ratecard.

… LES CLÉS DE DIFFÉRENCIATION QUI ONT FAIT ET QUI FONT LE SUCCÈS DE CETTE SOCIÉTÉ EN FRANCE SONT TOUJOURS PRÉSENTES : LA CRÉATIVITÉ ET LA TECHNOLOGIE …

BACK TO 2005

Alors que Zinédine Zidane n’a pas encore distribué son célèbre coup de tête, que Facebook vient à peine d’être lancé (2004), les visionnaires que nous sommes déjà décidions de racheter Adnovia, société déjà bien connue pour ses services de trafficking externalisé. Quel rapport avec Sizmek nous direz-vous ?

A cette époque, Adnovia appartient à Eric Boquet et Jean-Baptiste de Besombes et nos deux compères avaient alors décidé de tourner la page en lançant Eyeblaster en France. Eyeblaster, c’est alors le concurrent en devenir de DoubleClick (pas encore racheté par Google puisque cela arrivera en 2007) sur le marché des adservers, plus particulièrement côté agences, demand-side comme on dit plutôt de nos jours. Eyeblaster se singularise alors par ses formats créatifs et enrichis qui rendent alors nos bonnes vieilles bannières en gif -même animées- complètement dépassées.

Quel rapport avec Sizmek insistez-vous ? Quelques années plus tard, après divers changements de noms (Mediamind puis DG) finalement sans importance, Eyeblaster est devenue Sizmek et selon vous, qui s’occupe de la partie créative de toutes les campagnes ? Jean-Baptiste de Besombes himself, DCO de Sizmek. Et la boucle est bouclée.

… LES SERVICES SE SONT ÉTOFFÉS. LE PROGRAMMATIQUE EST PASSÉ PAR LÀ, LE MOBILE ÉGALEMENT …

Au-delà du côté nostalgique et vieux combattant de cette histoire, il est surtout intéressant de noter que dans ce monde de l’AdTech qui nous paraît en mouvement perpétuel, il existe tout de même des sociétés et aussi des hommes et des femmes qui réussissent à s’inscrire dans la durée. Nous pourrions vous parler à nouveau d’Adnovia mais restons cette fois-ci concentré sur Sizmek.

Les clés de différenciation qui ont fait et qui font le succès de cette société en France sont toujours présentes : la créativité et la technologie. Bien évidemment, depuis 2005, les services se sont étoffés. Le programmatique est passé par là, le mobile également, mais si Jean-Baptiste devait décrire à un novice l’activité de la société Sizmek en 2017, il emploierait très certainement les mêmes mots que ceux qu’il aurait utilisé douze ans plus tôt.
Si les noms ont changé, les propositions de valeur et aussi donc en partie les équipes sont restées identiques et cela explique aussi très certainement pourquoi Sizmek continue, année après année, de servir ses clients agences et annonceurs.

… NOUS AVONS RÉUSSI À ÉTABLIR UNE RELATION DE CONFIANCE ENTRE PARIS ET LES ETATS-UNIS …

Et Sandra Martigue-Rivière nous direz-vous ? Sandra est arrivée en 2015 après avoir fait ses armes dans la presse puis dans le digital dès 2005 chez CNet. C’est ensuite son expérience d’un peu plus de quatre ans chez Microsoft, au sein de la régie, qui va pleinement la familiariser avec notre univers des campagnes digitales. Elle passa ensuite quatre années au sein de CCM Benchmark en tant que Business Development Director. Ce que l’on peut retenir de ce parcours, c’est que si Sandra travaille aujourd’hui dans un univers technologique, elle est d’abord issue du monde de la publicité et des médias.

Autrement dit, ne vous attendez pas à discuter avec elle soupape, joint de culasse et réglage du filtre à air mais plutôt performance, aérodynamisme ou encore design. Sandra comprend parfaitement bien le fonctionnement du moteur mais elle met aujourd’hui son expérience au service de ses clients pour les aider à piloter des campagnes plus efficaces sans vouloir les noyer dans des détails technologiques trop souvent fumeux dans notre industrie. Certains pourront vanter sa touche et son approche féminine, qui dans ce monde de la AdTech masculinomasculin, apportent effectivement une certaine nuance. Contentonsnous de penser, de manière très courageuse, qu’il faut de tout pour faire un monde et que chez Ratecard, nous sommes aussi très contents de pouvoir rencontrer de temps à autre des personnes d’un autre genre.

Afin de continuer à créer des publicités davantage personnalisées et ciblées, Sizmek noue un partenariat avec Adyoulike concernant la publicité native

Sizmek

 

Facebook Comments

Partager l'article sur :
  • 1
    Partage
Vous aimerez aussi