Ratecard Live au Crazy Horse : Programmatique avec Cofidis et Quantcast
Quantcast et Cofidis
Partager l'article sur :

Ratecard Live 2016 « Crazy Horse »

Présents à l’évènement Ratecard Live qui s’est tenu ce 29 mars au Crazy Horse, Gaëtan Touyon (Cofidis) et Emmanuelle Asseraf-Zagury (Quantcast) nous ont parlé « programmatique ».

Petit compte-rendu sur leur intervention…

Qui

Gaëtan Touyon, Global Medias Manager, Cofidis
Emmanuelle Asseraf-Zagury, Directrice Commerciale, Quantcast

Contexte

Gaëtan Touyon gère l’ensemble des problématiques médias pour l’une des institutions de crédit les plus connues en France, Cofidis. Il est donc confronté à une problématique de balance entre les médias mais aussi entre les différents leviers susceptibles de gérer de la performance.

Sujet

Le programmatique. Cofidis s’intéresse à ce sujet depuis 2011. A cette époque, l’équipe de Gaëtan Touyon travaillait directement avec les technologies (DSP) déjà dans le but de comprendre leur fonctionnement et leur valeur ajoutée. Depuis, elle fait confiance à des acteurs comme Quantcast pour gérer cette dimension.

Enjeu

Gaëtan part du principe que pour parfaitement apprécier le dosage entre différents leviers marketing, il est obligatoire de comprendre en détail le mode de fonctionnement de chaque technologie. Il aime par conséquent regarder sous le capôt et comprendre par exemple quelles URLs sont utilisées. L’expression qu’il a en horreur ? Black Box.

Solution

Quantcast est un des acteurs majeurs du programmatique dans le monde. La société californienne compte plusieurs centaines de salariés répartis aux quatre coins du monde. Quantcast dispose non seulement de sa propre technologie d’achats programmatiques mais aussi de données propriétaires issues de son outil d’analytics qu’elle fournit aux éditeurs. Elle offre ainsi une granularité supplémentaire dans ses analyses et ses reportings.

Relation

Emmanuelle Asseraf nous explique que les deux sociétés ont d’abord sur le principe de tests pour désormais travailler en mode fil rouge. En effet, une relation de confiance s’est désormais installée parce que les demandes initiales de Cofidis sont systématiquement satisfaites. Un seul exemple : la part de retargeting ne doit jamais dépasser 30%. Et ce n’est jamais le cas.

Tendance

Pour Gaëtan Touyon, l’avenir se porte clairement sur la convergence entre le programmatique et la télévision. Ce mode d’achat optimisé va dorénavant permettre également de mieux comprendre les apports de ce type de campagnes publicitaires et donc de mieux acheter.

Voir la vidéo de l’évènement

A lire aussi…

Ratecard Live au Crazy Horse : Data avec Voyages-SNCF et Eulerian Technologies

Ratecard Live au Crazy Horse : Mobile First avec AccorHotels et NetBooster

Ratecard Live : les absents avaient vraiment tort !

 

Facebook Comments

Partager l'article sur :
Vous aimerez aussi