Rapport Ooyala : Le portrait et les habitudes du consommateur de vidéos en ligne
vidéo
Partager l'article sur :
  • 2
    Partages

Rapport Ooyala : Le portrait et les habitudes du consommateur de vidéos en ligne

Ooyala vient de publier le rapport « Global Video Index Ooyala » du 2ème trimestre.

Issu de l’analyse de plus de 3,5 milliards de vidéos visionnées chaque jour par 220 millions de personnes dans le monde, ce rapport étudie les tendances des désabonnements, l’utilisation d’iOS par rapport à Android et les appareils mobiles, qui représentent désormais plus de la moitié des visionnages vidéo en ligne. Il offre ainsi aux diffuseurs et éditeurs de vidéo des pistes pour choisir au mieux les contenus et optimiser la quantité et la durée des publicités afin de réduire la taux de désabonnement et de maximiser les recettes.

Profil des utilisateurs intensifs

Ci-dessous les principaux constats :

  • Pour les nouveaux sites AVOD (VOD avec publicité) : les utilisateurs intensifs consultent 37 % de contenu en plus pendant la semaine que pendant le week-end, privilégiant les ordinateurs pour visionner des contenus pendant des périodes plus longues, comparé à l’utilisateur moyen qui utilise un téléphone portable.
  • Pour les sites de divertissements AVOD : les utilisateurs intensifs regardent 17 % de contenu en plus le jeudi et le vendredi que du lundi au mercredi et 37 % de plus que le samedi et le dimanche.
  • Pour les sites de divertissements SVOD (VOD avec abonnement) : 76 % des utilisateurs intensifs consultent les sites 2 à 3 jours par semaine, avec un pic de visionnage le vendredi et le samedi. Le lundi est le jour le plus calme en ce qui concerne les utilisateurs intensifs.
  • Pour les sites TVOD (VOD transactionnelle) : peu actifs en début de semaine, les utilisateurs intensifs visionnent 13 fois plus de contenu en streaming pendant le week-end que pendant la semaine.

Les appareils mobiles : essentiels à la croissance des audiences et à l’augmentation des recettes

Pour la première fois, plus de la moitié (51%) des vidéos en ligne sont visionnées sur des appareils mobiles (soit + 15 % vs. 2015 et + 203 % vs. 2014).

  • Les smartphones représentent 43 % de toutes les vidéos visionnées (+10 % vs. 2015) contre 8 % pour les tablettes (soit une importante hausse de 51 % par rapport à l’année précédente).
  • Les deux systèmes d’exploitation mobiles, iOS et Android représentent 98 % de tous les visionnages mobiles en ligne.
  • Sur les smartphones iOS détient 52 % des vidéos vues et Android les 48 % restants. En revanche, sur les tablettes, la part d’iOS a baissé, passant de 91 % au 2ème trimestre 2015 à 65 % un an plus tard.

Comment endiguer le taux de désabonnement

Suite à une enquête menée auprès de 1000 adultes américains, le rapport examine comment les services de SVOD peuvent créer une meilleure perception de la valeur pour conserver leurs abonnés plus longtemps et augmenter leurs recettes. Les résultats de l’enquête révèlent que :

  • 74 % disposent d’au moins un service de SVOD OTT.
  • 58 % utilisent leur service de SVOD préféré au moins 11 heures par semaine.
  • 39 % des clients qui se sont désabonnés disent que cela est dû à un « manque de valeur ».
  • En revanche, 90 % se déclarent prêts à payer pour des avantages complémentaires, tels qu’un accès à des réductions et des promotions, ce qui les inciterait à adhérer au service plus longtemps.
  • 75 % affirment qu’ils sont prêts à payer 3,99 $ de plus par mois pour ces avantages supplémentaires.
  • 13 % des abonnés qui se sont désabonnés citent des problèmes de facturation comme raison de leur décision.

Frédéric Dumény, Directeur Europe du Sud pour Ooyala, déclare que « les conclusions de ce rapport traduisent parfaitement la nécessité actuelle de disposer d’une solution d’analyse propre, permettant d’obtenir des informations détaillées sur votre activité vidéo. Les analyses et observations ainsi obtenues sont le seul moyen pour les fournisseurs de contenus payants de réellement comprendre les complexités et nuances de certains éléments, tels que le profil de leurs utilisateurs intensifs, la fréquence d’utilisation des appareils mobiles de la part de leur public ou la façon de s’attaquer efficacement au taux de désabonnement. Tout cela ne peut plus être négligé ».


Partager l'article sur :
  • 2
    Partages
Vous aimerez aussi