Portrait Sociomantic, Thomas Reiss
sociomantic
Partager l'article sur :
  • 3
    Partages

SOCIOMANTIC, L’ORCHESTRATION PROGRAMMATIQUE

Cela fait maintenant deux ans que Thomas Reiss est à la tête de Sociomantic en France. Nous voulions faire un point avec lui sur l’activité de cet acteur du programmatique bien connu mais à la communication souvent discrète. Nous nous sommes donc retrouvés avec un objectif relativement simple : comprendre qui il est et par association, ce que Sociomantic propose.

Et comme nous aimons chez Ratecard la culture mais aussi raconter ou mettre en musique des histoires, nous nous sommes alors inspirés de cet extrait du Silence de la Mer de Vercors (1942). Une discussion entre le vieil homme et l’officier allemand tourne autour de l’art. S’il est facile de trouver un écrivain incontournable pour la littérature allemande (Goethe), anglaise (Shakespeare), italienne (Dante) ou espagnol (Cervantès), l’exercice est beaucoup plus complexe pour la française, de Hugo à Molière en passant par Baudelaire ou San-Antonio. C’est alors que l’officier complète : « Mais pour la musique, alors, c’est chez nous : Bach, Haendel, Beethoven, Wagner, Mozart… » et probablement aurait-il ajouté Nena ou Scorpions. Sociomantic étant d’origine allemande, l’inspiration fut donc facile à trouver pour illustrer notre conversation.

# L’ENLÈVEMENT AU SÉRAIL (MOZART)

Avant de parler business model, positionnement ou même technologie, nous aimons toujours commencer par connaître le manager parce que nous savons par expérience que sa personnalité aura un impact fort sur la façon dont la société se développera en France.
La première chose qui nous vient à l’esprit avec Thomas Reiss, c’est qu’il n’est pas du sérail. Attention, quand nous parlons de sérail dans le marketing digital, on ne parle pas de diplômes, mais on sous-entend qu’il aurait fait ses classes chez Yahoo, Microsoft, Google ou Ratecard. Thomas Reiss vient du monde du conseil. Deux exemples pour illustrer nos propos : PriceWaterhouseCoopers qui cher lecteur n’est pas simplement le partenaire du baromètre SRI mais aussi une petite boutique de plus de 200 000 collaborateurs dans le monde, ou encore 3i, fonds d’investissement bien connu de toute personne qui un jour a essayé de lever des sous. Par conséquent, Thomas Reiss avec sa culture du conseil et du retour sur investissement amène un oeil neuf, ce qui dans notre milieu nombriliste n’est pas pour déplaire.

« … THOMAS REISS AVEC SA CULTURE DU CONSEIL ET DU RETOUR SUR INVESTISSEMENT AMÈNE UN OEIL NEUF … »

sociomantic_ratecard_magazine_29_1

# LA WALKYRIE (WAGNER)

Sociomantic est non seulement Made in Germany mais from Berlin de surcroît et même carrément de Berlin-Est. Dans une interview à Challenges, le Directeur Général de Rocket Internet, le célèbre incubateur berlinois, expliquait ainsi cette touche allemande : « Nous enlevons tout le côté romantique dans le processus ». Voilà ce qu’on appelle le pragmatisme et Sociomantic joue exactement dans le même registre : satisfaction client et développement de manière rentable à travers le monde.

« … SOCIOMANTIC EST UN CHAMPION EUROPÉEN ET NOTRE TECHNOLOGIE EST DÉPLOYÉE AUX QUATRE COINS DE LA PLANÈTE … »

# 9ÈME SYMPHONIE, HYMNE EUROPÉEN (BEETHOVEN)

La référence à Rocket Internet est intéressante car c’est Thomas Reiss lui-même qui nous précise : « Plus que sur l’idée de base, ils se concentrent sur la parfaite exécution » Aujourd’hui, Sociomantic est un spécialiste de ce qu’on appelle le « display programmatique ». Cela ne vous rappelle rien ? Thomas Reiss précise : « Nous sommes aujourd’hui présents dans 19 pays et nous pouvons ainsi servir plus de soixante-dix marchés. Sociomantic est un champion européen et notre technologie est déployée aux quatre coins de la planète. »

# LA FLÛTE ENCHANTÉE (MOZART)

Et quand on parle de « programmatique display », on entend déjà les sirènes du pipeau nous raconter combien la technologie est incroyable et que oui, elle marche super bien même si c’est super compliqué à expliquer. Thomas, ce n’est pas son créneau comme on dit en Allemagne au pays de la voiture. « L’humilité est notre première qualité. Nous ne promettons jamais quoi que ce soit que nous ne pourrons pas réaliser ou obtenir. Nous ne survendons pas, et conseillons nos clients et partenaires sur ce que nous sommes capables de délivrer. En effet, nous ne gagnons que si nos clients travaillent avec nous dans la durée. »

« … UNE PROXIMITÉ ET UNE QUALITÉ DE SERVICE QUI NOUS PERMETTENT DE FAIRE LA DIFFÉRENCE … »

# LA PASSION SELON SAINT MATTHIEU (BACH)

Mais donc, Sociomantic, ça fait quoi ? « Nous assurons à nos clients grâce à notre technologie et notre accompagnement personnalisé des résultats performants. Les critères de succès, comme des coûts d’acquisition, des niveaux de leads, … peuvent être définis en amont ou souvent discutés avec notre équipe de Servicing qui est source de recommandation sur les stratégies display de nos clients (branding, conquête, mobile, CRM, etc) ». Thomas est un passionné. Mieux que cela, c’est un déterminé, quelqu’un qui vit pour ses clients et ses salariés. On l’imagine aisément avoir du mal à déconnecter à la maison et à démarrer au quart de tour quand les enfants lui parlent cookie ou son épouse lui demande si son haut n’est pas trop transparent.

« … NOTRE BUREAU À PARIS EST DÉDIÉ AU CONFORT DE NOS CLIENTS … »

sociomantic_ratecard_magazine_29_2

# LE MESSIE (HAENDEL)

Quand nous parlons concurrence et ambition à Thomas Reiss, sa réponse est simple et assez unique sur le marché : « Nous avons conservé notre état d’esprit de start-up berlinoise, celui de challengers. Notre taille intermédiaire nous oblige à avoir un outil plus flexible, permettant plus de scenarii de campagnes et surtout une proximité et une qualité de service qui nous permettent de faire la différence ». Thomas insiste d’ailleurs beaucoup sur cette dimension servicielle, sur l’accompagnement au jour le jour. « Notre bureau à Paris est dédié au confort de nos clients. » Côté concurrence, il semble néanmoins qu’une société plutôt importante les considère comme telle puisqu’à la requête Sociomantic sur Google, la réponse sponsorisée est proposée par Criteo.

# DER KOMMISSAR (FALCO)

Quand on parle technologie avec Thomas Reiss, il ne lui faut pas deux minutes pour évoquer le principe de la transparence et du contrôle des données et plus précisément de leur utilisation. « Si la mise en place de nos solutions se fait de manière très simple en mode plug & play, il n’empêche que nous sommes extrêmement rigoureux sur notre façon de traiter les données. Les frontières sont particulièrement étanches. » Il faut rappeler que Thomas, qui n’est pas du sérail comme nous l’indiquions plus haut, n’a pas connu l’époque du bon Adnetwork à l’ancienne où transparence ne rimait pas vraiment avec confiance. Les temps changent, ils ont changé même, et tous les acteurs doivent désormais faire leurs preuves.

« … NOUS SOMMES EXTRÊMEMENT RIGOUREUX SUR NOTRE FAÇON DE TRAITER LES DONNÉES. LES FRONTIÈRES SONT PARTICULIÈREMENT ÉTANCHES … »

# LES NOCES DE FIGARO (MOZART)

Depuis 2014, Sociomantic fait partie de la famille dunnhumby, l’une de ces sociétés qui en France ne nous parle pas vraiment mais qui fait tout de même bon an mal an son petit milliard de dollars de chiffre d’affaires. Thomas Reiss nous explique : « il s’agit d’activation de données clients. La spécialité de dunnhumby est, grâce à la mise en place de services de type carte de fidélité, de pouvoir suivre le parcours du client en mode 360, donc online et off-line. Au Royaume-Uni, les résultats des premières campagnes qui s’appuient sur ces données notamment issues du CRM sont particulièrement impressionnants. » Voilà que l’on comprend une fois de plus que le temps du simple bandeau 468X60 est bel et bien révolu. Et si la notion de « bon moment, bonne personne et bon contenu » pour une publicité allait finir par exister pour de vrai ?

« … NOUS NE PROMETTONS JAMAIS QUOI QUE CE SOIT QUE NOUS NE POURRONS PAS RÉALISER OU OBTENIR … »

 

Ce qu’il faut retenir :

  • Thomas Reiss, le Directeur Général France de Sociomantic n’est pas un pur produit du digital. Il a paradoxalement donc des choses à nous apprendre
  • Sociomantic fait du display programmatique made in Germany. C’est solide et sérieux, tout en conservant son ADN de start-up Berlinoise
  • Chez Sociomantic, ce qui est promis est réellement délivré
  • L’accompagnement client n’est pas qu’un concept. Les équipes sont souvent issues du monde du conseil et leur métier est centré sur la satisfaction client
  • Sociomantic est un challenger avec notamment les qualités de flexibilité que cela peut comporter
  • Suite à son rapprochement avec dunnhumby, Sociomantic propose désormais des campagnes in-store notamment qui croisent les données on et off-line

Partager l'article sur :
  • 3
    Partages
Vous aimerez aussi