Portrait Sensei Partner : James David
Partager l'article sur :

Portrait Sensei Partner

BONJOUR JAMES, 20 ANNÉES DANS LE DIGITAL À CRÉER, DÉVELOPPER, DIRIGER ET DORÉNAVANT CHASSEUR DE TÊTE, POURQUOI ?

Bonjour Fred, justement la réponse est dans la question ; Après avoir pratiqué ou dirigé tous les corps de métiers du digital, avoir connu toutes les hiérarchies et dirigé/créé des entreprises de tailles différentes, start-ups ou filiales de boîte cotées en bourse, j’avais cette conviction que j’avais atteint la fin de mon parcours professionnel. J’ai donc pris du recul et j’ai essayé d’identifier les expériences professionnelles qui m’ont apporté le plus de succès mais aussi le plus de plaisir dans ma courte carrière. Le mot recrutement revenait inexorablement. Je commence à prendre conscience que placer des compétences et des valeurs humaines au bon moment et au bon endroit fait certainement partie de ma mission de vie.

SENSEI-PARTNER EST VOTRE STRUCTURE : CHASSEUR DE TÊTE OU CABINET DE RECRUTEMENT ?

Chasseur de tête ! Mon approche est différente des cabinets même si je fais un peu de sourcing sur des carrefours d’audience lorsque mes missions ne sont pas confidentielles. Je me sers avant tout de mon expertise métier, mon savoir-faire, mon expérience, ma curiosité, mon réseau professionnel et personnel et autres leviers stratégiques pour les Jeunes Talents. Je préfère travailler au cas par cas en approche directe sur des candidats/clients bien précis. Comme dirait Alain Bashung, Sensei Partner est « ma petite entreprise » unipersonnelle et j’aime à communiquer dessus car la traduction française « Le guide partenaire, l’accompagnateur » définit bien mon métier.

« … JE PRÉFÈRE TRAVAILLER AU CAS PAR CAS EN APPROCHE DIRECTE SUR DES CANDIDATS/CLIENTS BIEN PRÉCIS … »

VOTRE SPÉCIFICITÉ EST QUAND MÊME LES CADRES SUP, QUELLES SONT LES VALEURS DU BON MANAGER ?

Il y en a pléthore mais je pense que la loyauté, l’exemplarité, le respect, l’écoute, la transparence, et la responsabilité assumée sont des pré-requis. Mon rôle est de les identifier mais la question qui en découle est : ces valeurs humaines vont-elles épouser les valeurs de mon client et de sa structure? Je n’oublie pas que recruter un profil c’est aussi créer ou consolider un équilibre interne.

portraint_sensei_partner

DIFFICILE DE TROUVER LES PREMIERS CLIENTS ?

Au tout début, j’ai eu la possibilité d’amorcer ma reconversion avec quelques sociétés qui étaient à la recherche de leur mouton à 5 pattes. Mon cursus d’ancien DG, de « business developper », de recruteur, ma vision des hommes et de l’économie numérique me laissait à penser que j’allais être reçu comme tel. Quelle erreur ! Moi qui voulais aider une structure dans son recrutement et l’accompagner intelligemment dans son extension, je n’avais comme simple retour après 3 minutes de présentation : « OK James, l’humain si tu veux, mais tu prends combien d’honoraires ? Tu bosses au résultat ou pas ? Tu me le trouves en 10 jours le talent, hein ? T’es assez souple sur les délais de paiement ? » J’exagère un peu, mais c’est juste pour démontrer que beaucoup d’entreprises se soucient simplement de leurs finances mais jamais de la difficulté et l’importance d’un bon recrutement. Difficile d’être partenaire et non prestataire dans ces conditions. J’ai donc décidé, après ce constat, de choisir ou de qualifier mes clients, comme je peux le faire pour mes candidats. Rien de prétentieux, une simple envie de construire une relation durable sur des valeurs qui s’apparentent aux miennes.

« … QUE LA LOYAUTÉ, L’EXEMPLARITÉ, LE RESPECT, L’ÉCOUTE, LA TRANSPARENCE, ET LA RESPONSABILITÉ ASSUMÉE SONT DES PRÉ-REQUIS … »

AVEZ-VOUS DES RÉFLEXES BIEN DÉFINIS POUR IDENTIFIER LES HAUTS MANAGERS ?

Pour faciliter la qualification candidats on rentre facilement dans des automatismes. Par exemple, pour des profils qui détermineront la croissance d’une entreprise, j’ai un réflexe d’identification candidat sur 4 profils dominants qui s’apparente à la vision de Jean-Louis Bénard, PDG de Brainsonic :

– « L’entrepreneur ou l’intrapreneur », difficilement en phase avec un cadre entreprise mais c’est celui qui écrit le futur. Il se projette dans la suite des événements lorsque les autres se satisfont du présent.

– « l’hyper-sensible », entre hauts et bas, il amène la créativité et la compréhension client , il donne de l’humanité et de la passion à l’entreprise.

– Le « génie militaire », rationnel, il a peu d’état d’âme mais son calme et son efficacité forcent le respect.

– Et pour finir le « combattant du feu » celui qui va au front lorsque les choses vont mal, qui n’aime pas le ron-ron dans le business et qui est un roc en demande de reconnaissance.

Ce sont des réflexes stéréotypés qui m’empêchent une certaine dispersion dans mon travail de qualification et qui, en contrepartie, m’oblige à être très à l’écoute afin d’éviter d’être réducteur.

« … CES VALEURS HUMAINES VONT-ELLES ÉPOUSER LES VALEURS DE MON CLIENT ET DE SA STRUCTURE ? … »

QUELLES EXPERTISES OU QUALITÉS POUR UN HEAD HUNTER ?

A mon sens, je pense qu’une maîtrise des métiers de direction est indispensable dans le cursus du chasseur de tête ainsi qu’ avoir le sens de la communication et du contact, de la persuasion et de la négociation et avoir un esprit de synthèse et d’analyse. En dehors de ces différents points, eu égard à mon parcours, je compléterai par la connaissance ou la pratique des différents corps de métiers représentés et une tonne de psychologie enrobée de beaucoup d’empathie. C’est un travail minutieux qui peut souvent s’apparenter à du travail d’orfèvre. Nous travaillons sur de l’existant immuable. Le puzzle construit, une pièce est manquante. Notre rôle est de trouver le candidat épousant toutes les formes et les spécificités d’une structure déjà existante. Travail passionnant qui demande énormément de réflexion et de patience.

QUE POUVONS-NOUS VOUS SOUHAITER POUR L’AVENIR ?

Continuer mon job sur des économies différentes, quel plaisir d’aller chercher un Directeur du Programmatique dans l’univers de la Publicité, puis un Directeur E-commerce International pour un acteur du drone civil et finalement un Data Analyste dans le domaine de la santé, ceci en 12 semaines de temps… Travailler sur les corps de métiers du numérique vous fait voyager constamment car les univers sont différents.
Si vous voulez être performant vous devez un tant soit peu maîtriser l’économie dans laquelle vous sourcez. Peut-être une soif d’apprendre et un côté caméléon qui me convient. Le principal c’est que le plaisir me suive au quotidien.

« … NOTRE RÔLE EST DE TROUVER LE CANDIDAT ÉPOUSANT TOUTES LES FORMES ET LES SPÉCIFICITÉS D’UNE STRUCTURE DÉJÀ EXISTANTE … »

QUESTION PIÈGE : UN SEUL MOT CLÉ À NOUS DONNER POUR RÉUSSIR UNE MISSION ?

Un argument difficilement explicable chez mon client : mon « Ressenti ».

 


Partager l'article sur :
Vous aimerez aussi

Ratecard Days