Lettre ouverte à Google : décryptage et réaction de Smart
google
Partager l'article sur :
  • 1
    Partage

Lettre ouverte à Google : décryptage et réaction de Smart

Le 8 juin dernier, le SRI, l’UDA, l’UDECAM, le GESTE et l’IAB France publiaient une lettre ouverte à Google pour dénoncer les restrictions imposées sans concertation par le géant dans le cadre de sa mise en conformité au RGPD qui ont eu un impact important sur le marché :

« Du fait de votre présence sur toute la chaîne technologique publicitaire et de vos parts de marché, tant au niveau français, qu’européen ou mondial, les décisions de votre entreprise ont des conséquences significatives du point de vue économique et stratégique pour l’ensemble du secteur : annonceurs, agences, régies, médias et acteurs technologiques. Votre position unique vous confère bien des avantages mais aussi des responsabilités vis-à-vis de ce marché […].

Or, depuis le vendredi 25 mai, annonceurs, agences, acteurs technologiques, régies et éditeurs médias subissent les conséquences indésirables des nouvelles règles que vous avez imposées à travers les conditions d’utilisation de vos propres outils publicitaires programmatiques et de leur non-interopérabilité avec d’autres acteurs. Ceci a entrainé une coupure massive des achats venant de DBM, votre plateforme technologique d’achat (DSP). Cela a eu pour conséquence de restreindre les possibilités pour les marques d’accéder aux espaces publicitaires des médias de leur choix dans les conditions habituelles et pour les médias et leurs partenaires technologiques de se voir couper d’une partie significative de leurs revenus […].

C’est pourquoi les associations signataires de cette lettre vous demandent :

– d’accélérer votre calendrier pour rétablir au plus vite une véritable interopérabilité des outils et le fonctionnement pérenne du marché ;

– de mettre en place un processus permanent de concertation avec les instances professionnelles afin de partager de futures décisions qui impacteraient l’ensemble de vos partenaires. »

Les associations ont par ailleurs sollicité une entrevue auprès de l’Autorité de la Concurrence et un rendez-vous auprès du Secrétaire d’Etat chargé du numérique dans le but d’alerter sur les effets néfastes des dernières décisions de Google. (Lire l’intégralité de la lettre)

David Pironon, Chief Programmatic Officer de Smart commente : 

« La lettre ouverte porte deux messages complémentaires.

D’une part, elle enjoint Google à suivre le langage commun qu’ont choisi les acteurs de l’ecosystème, à travers le framework de l’IAB. Il est en effet indispensable que les acteurs s’entendent sur des normes communes, et en l’occurrence le framework de l’IAB, qui a fait l’objet de nombreuses discussions en amont entre les sociétés du digital. Ces dernières ont collaboré étroitement afin de trouver une solution technique satisfaisante pour les éditeurs, les agences, les annonceurs, et les prestataires technologiques. Google, en tant qu’acteur majeur de l’écosystème, doit absolument montrer la voie et rejoindre dès que possible le framework IAB.

D’autre part, elle alerte sur le risque que fait peser sur l’ensemble des sociétés, la dépendance trop grande à un seul acteur, quel qu’il soit. La communication et les décisions parfois fluctuantes ou tardives de Google, ont créée beaucoup d’incertitudes pour les autres acteurs de l’écosystème, et ont montré à grande échelle comment un seul acteur pouvait impacter l’ensemble de la chaîne de valeurs. »

 


Partager l'article sur :
  • 1
    Partage
Vous aimerez aussi