Le profil du consommateur d’objets connectés (étude)
objets connectés
Partager l'article sur :
  • 10
    Partages

Le profil du consommateur d’objets connectés (étude)

Les études pour mesurer l’état de l’adoption d’objets connectés se multiplient aux États-Unis. Après Parks Associates, qui a analysé les tendances prévues pour cette année, et eMarketer qui a démontré le fiasco relatif des montres intelligentes, l’Interactive Advertising Bureau (IAB) a dressé son propre bilan fin 2016 en écoutant 1200 consommateurs adultes représentatifs de la population américaine.

L’idée était de voir l’état de l’utilisation mais aussi d’information au sujet des objets connectés. Parmi ces derniers, l’étude s’est intéressée aux les télés et voitures connectées, aux montres intelligentes, aux trackers de santé et de sport, aux lunettes intelligentes, aux systèmes connectés à commande vocale, aux systèmes et appareils de maison contrôlés et déployés via Internet, etc.

Voici quelques-unes des principales conclusions de cette étude :

  • 62 % des adultes aux États-Unis disposent d’au moins un appareil connecté ;
  • Les objets connectés les plus populaires aux États-Unis sont les télévisions : près de la moitié des Américains en possèdent une ;
  • Quasiment 100 % des personnes interrogées avaient entendu parler d’objet connecté ;
  • Les médias digitaux jouent un rôle jugé « important » dans la diffusion de l’information sur ce sujet ;
  • Le propriétaire d’appareil connecté moyen tend à être un parent âgé entre 18 et 34 ans avec un niveau supérieur d’études, un revenu situé au-dessus de la moyenne et se montrant disposé à recevoir des publicités sur son appareil ;
  • La majorité des propriétaires d’objets connectés sont du sexe masculin, sauf pour les trackers de santé portables.

Plus de détails ici.

Par Luciana Uchôa-Lefebvre


Partager l'article sur :
  • 10
    Partages
Vous aimerez aussi