La régie 366 choisit Smart AdServer pour gérer son trafic sans consentement
Smart
Partager l'article sur :

La régie 366 choisit Smart AdServer pour gérer son trafic sans consentement

La plateforme publicitaire indépendante Smart et la Régie 366, qui fédère la presse quotidienne régionale, annoncent leur partenariat pour la monétisation des inventaires publicitaires sans données personnelles. L’offre de monétisation publicitaire full stack (adserver et SSP) de Smart, permettra à 366 de diffuser des campagnes publicitaires directes et programmatiques sur l’ensemble des canaux – y compris sur mobile – lorsque le consentement n’est pas donné ou manquant.

« Les nouvelles réglementations de la CNIL, plus contraignantes en termes de récolte du consentement de l’internaute, risquent d’accroître fortement notre taux de trafic sans consentement et pourrait in-fine impacter nos revenus à la baisse. En nous permettant de monétiser notre trafic non consenti, Smart compense le comportement de certains acteurs qui adoptent une position plus fermée et qui ont tendance à agir comme des adblockers. Un enjeu majeur pour les éditeurs que nous représentons : la qualité et la proximité des titres de PQR continuent de générer de la valeur pour les marques, qu’il y ait ou non recours aux données personnelles. » explique Luc Vignon – DGA en charge de la transformation digitale chez 366.

L’offre d’adserving de Smart assure en effet la diffusion – sur l’ensemble des inventaires sans consentement – des campagnes de communication non personnalisées, des campagnes de communication sémantiques / contextuelles, des campagnes d’autopromotion ou de promotion cross-média, ainsi que des campagnes basées sur des critères de performance tels que la visibilité et le taux de complétion.

« Les règlementations nous imposent, à juste titre, de respecter le choix des utilisateurs en matière d’utilisation de leurs données. Cependant, le non-consentement de l’internaute ne justifie en aucun cas de priver les éditeurs d’opportunités de monétisation : l’affichage de publicités reste non seulement possible, mais est surtout essentiel, explique Véronique Pican – Country Manager France de Smart. C’est dans cette optique que nous adaptons notre plateforme et proposons à 366 un accompagnement personnalisé, répondant au défi de l’érosion du consentement et, sur le long terme, à la disparition du cookie tiers ».


Partager l'article sur :
Vous aimerez aussi

Rencontres Ratecard