GDPR : les principales questions de conformité demeurent
vie privee
Partager l'article sur :
  • 2
    Partages

GDPR : les principales questions de conformité demeurent

En l’absence de directives plus strictes à l’approche de la mise en vigueur du RGPD, les annonceurs, éditeurs et fournisseurs adtech qui s’attendaient à obtenir des orientations plus claires sur la mise en conformité sont inquiets.

Parmi les divers questionnements des acteurs, le point qui suscite le plus de confusion est celui relatif au contexte dans lequel le consentement de l’utilisateur est requis pour l’utilisation de ses données personnelles. Des interrogations persistent également concernant les cas où des intérêts légitimes peuvent être revendiqués lorsque le consentement est difficile à obtenir. Tout ceci freine les entreprises dans la construction de processus liés à la protection des données.

Parmi les annonceurs, qui devront faire preuve de clarté et de transparence s’ils veulent garder leurs consommateurs, certains sont d’ores et déjà en train de préparer leur communication voire de créer des expériences de consentement afin d’expliquer au mieux aux utilisateurs la valeur ajoutée (personnalisation et pertinence du contenu) qu’ils obtiendront en échange du partage de leurs données, tout ceci dans le respect de leur vie privée.

D’autres identifient quels sont les acteurs dont la responsabilité sera engagée selon les cas ou préparent des contrats pour pousser la responsabilité en aval.

Pour le moment, les acteurs n’ont d’autres choix que de se référer à leurs experts internes en attendant les commentaires sur la version finale des instructions attendue le 17 janvier.

Source : Digiday


Partager l'article sur :
  • 2
    Partages
Vous aimerez aussi