Fin du last click, étude de cas Corsair par Eulerian Technologies
last click
Partager l'article sur :

 

Comment Corsair a-t-il réussi à aller au-delà du last click grâce aux solutions Eulerian Technologies et Mazeberry ?

Aujourd’hui, 86% des annonceurs estiment que le last click n’est pas une méthode efficace d’attribution et pourtant, plus de 50% continuent de l’utiliser*.

Pourquoi faut-il arrêter la logique d’attribution au « last click » ?

Les parcours des consommateurs sont de plus en plus longs et complexes

Les consommateurs d’aujourd’hui interagissent avec les marques au travers de différents terminaux (ordinateurs, smartphones, tablettes) et utilisent plusieurs leviers marketing (clics ou impressions) avant de convertir. Les parcours ne se résument pas au last click !

Eviter les erreurs de pilotage !

Attribuer tout le crédit d’une conversion au last click dévalorise, voire ignore, les canaux qui contribuent en amont de la conversion. Un responsable marketing pourrait ainsi potentiellement couper des investissements et des campagnes qui contribuent efficacement aux conversions ou qui ont permis au client de commencer son parcours, s’il n’analyse ses ventes qu’au travers du dernier levier cliqué.

Développement du display programmatique

Le display programmatique est censé initier des parcours et non finaliser une conversion en last click. Dès lors, comment évaluer son impact dans une attribution dernier clic ?

Geoffrey Gouverneur, Web Manager Corsair déclare :

Mesurer la contribution réelle des canaux d’acquisition dans le chiffre d’affaire Corsair est capital, afin de soutenir la croissance et investir sur les bons leviers. Les solutions Eulerian Technologies et Mazeberry m’ont permis à la fois d’atteindre cet objectif de compréhension du customer journey et de mieux définir notre modèle d’attribution.

Téléchargez l’étude ici 

 

Facebook Comments

Partager l'article sur :
Vous aimerez aussi