Etude visibilité : 56% des professionnels du marketing digital américain utilisent le VCPM comme mode d’achat ou de vente
visibilité
Partager l'article sur :
  • 1
    Partage

Etude visibilité : 56% des professionnels du marketing digital américain utilisent le VCPM comme mode d’achat ou de vente

Suite aux recommandations formulées par le SRI et l’Udecam en janvier dernier sur la mesure de la visibilité, Sublime Skinz, leader européen du format habillage, a réalisé une étude de tendance sur les indicateurs-clé de performance des campagnes digitales aux Etats-Unis. Cette étude, menée en partenariat avec Theorem, société de conseil en stratégie digitale, confirme l’augmentation de l’utilisation de la visibilité en tant que mode d’achat et critère de performances des campagnes. Elle relève également des limites dans la mesure de la visibilité, dues à la non prise en compte des formats non-standards et à un système d’évaluation peu transparent et non unifié.

D’après cette enquête, réalisée auprès de professionnels du marketing digital exerçant en agences media et chez les éditeurs, 56% d’entre eux utilisent aujourd’hui le vCPM (ou impression visible) comme mode d’achat/vente. S’ils sont une majorité à affirmer que le vCPM sera dans un futur proche, la base de tout achat de campagne de branding, l’étude pointe aussi le besoin d’améliorer le système actuel de mesure.

En effet, 43% des sondés soulignent qu’une modification des critères MRC/IAB est un prérequis nécessaire au développement généralisé du vPCM. Pour 57%, le manque d’homogénéité constaté auprès de l’ensemble des prestataires dans leur mode de calcul est une source de trop fortes disparités et empêche une plus forte standardisation du vCPM.

L’étude montre également que les critères de mesure actuels ne prennent pas en compte les spécificités des formats publicitaires non standards – formats que les professionnels interrogés ont désignés comme étant parmi les plus efficaces pour leurs campagnes branding. Pour les personnes interrogées, il est important de corriger ces critères pour permettre au marché une plus grande possibilité d’innovation.

Pour les experts néanmoins, la visibilité n’est qu’un des paramètres pour mesurer la performance d’une campagne digitale. 86% des personnes interrogées pensent que le marché devrait également s’intéresser à d’autres critères de mesure, en intégrant notamment l’engagement, la valorisation de la marque et sa notoriété.

La visibilité représente pour eux une première étape à l’adoption de critères de branding dans l’évaluation des performances digitales, ce qui permettrait une plus grande utilisation des formats les plus efficaces : la vidéo et l’habillage.

Selon Jérome Maréchal, Managing Director de Sublime Skinz France, « le fait que le vCPM prenne de plus en plus d’ampleur va dans le sens d’une ouverture du marché à des KPIs situés en haut du tunnel de conversion. Cela va permettre de générer davantage d’innovation et de créativité dans les campagnes digitales. Cette étude montre, de plus, que certains formats – qui sont pourtant les plus impactants et performants selon les experts – ne sont pas encore correctement mesurés, ce qui freine leur utilisation par le marché. Il est donc impératif que l’ensemble de l’écosystème se mobilise pour assurer une totale harmonisation des mesures, avec des critères prenant en compte les spécificités de chaque type de format. »

Télécharger l’étude complète

Télécharger l’Infographie représentant les 5 idées fausses sur la Visibilité

 


Partager l'article sur :
  • 1
    Partage
Vous aimerez aussi