Emailing : Quelles tendances pour cette année 2016 ?
emailing
Partager l'article sur :
  • 4
    Partages

L’emailing est incontestablement un levier phare du marketing digital. Ses bons taux de performances en font un outil plébiscité par les marketeurs. Il est également très apprécié par les internautes puisque selon l’Observatoire de l’E-pub du SRI de 2015, 34 % des internautes considèrent l’e-mailing comme étant l’outil le plus efficace pour générer du traffic sur un site web.
Dans un contexte où les consommateurs sont de plus en plus exigents et volatiles, où les professionnels du marketing multiplient constamment leurs efforts pour mieux les capter, quelles seront les pratiques en matière d’emailing ? Selon une chronique du JDN, voici les 4 tendances prévues pour cette année 2016 :

1. La personnalisation

La grande tendance en terme d’emailing sera la personnalisation. L’ère de l’emailing de «
masse est aujourd’hui révolue. Les consommateurs sont désireux de recevoir du contenu qui correspond à leurs attentes voire qui anticipe leurs besoins. Ils sont d’autre part quotidiennement sollicités via email par de nombreuses marques. Il est donc indispensable de retenir leur attention au milieu du flot d’emails qui assaillent leur(s) boîte(s) de réception. Les fonctionnalités de personnalisation, segmentation ou de ciblage proposées par les ESP (Email Service Providers) sont beaucoup plus utilisées qu’auparavant. Qu’il s’agisse de personnalisation statique (ex : personnalisation de l’objet ou corps de mail avec le prénom du destinataire) ou de personnalisation dynamique via des technologies plus sophistiquées qui permettent d’adapter le contenu de l’email selon la cible, cette technique est indispensable pour maximiser ses chances de toucher le consommateur.

2. L’automation

En 2016, l’automation qui représente le déclenchement automatique de campagnes en fonction d’une action du destinataire (ex : achat, mise en panier, téléchargement, etc.) ou d’un évènement (ex : anniversaire) va se généraliser. Cette technique qui sollicite peu l’intervention humaine hormis lors du paramétrage initial des campagnes, permet de renforcer la relation avec chacun des prospects ou clients tout en rentabilisant les efforts marketing. Elle découle en effet de la logique qui consiste à envoyer moins d’emails de façon plus pertinente et ainsi maximiser le ROI. Elle se base sur des informations récoltées via différents moyens (formulaires d’inscription, enquêtes de satisfaction, etc.) utiles à la fois pour enrichir les profils clients mais également pour gérer sa base de données et mieux encore : sa délivrabilité. Selon une étude de Radius en 2015, les entreprises sont convaincues à 61 % que la personnalisation contribue à améliorer la délivrabilité.

3. L’émergence de l’emailing transactionnel

Alors qu’il reste encore trop peu utilisé pour les perspectives de ventes additionnelles qu’il offre, l’email transactionnel devrait gagner du terrain cette année. Avec davantage de suggestions de produits ou services complémentaires adaptées aux destinataires suite à une commande, il pourrait enfin gagner ses lettres de noblesse. En outre, la démocratisation des solutions de sécurisations peut également l’aider à prendre toute son ampleur avec l’envoi de pièces confidentielles, relevés de compte, factures, etc.

4. La simplification de la production d’e-mails

De nombreux éditeurs simplifiés voient le jour, basés sur la méthode de glisser/déposer (« drap and drop ») facilitant l’accès à la production d’emailing à tout un chacun. Cependant, les possibilités en termes de design et format restent très limitées puisqu’il faut partir de templates pré-conçus. Il faut donc faire appel à des compétences en intégration ou développement HTML pour créer un e-mail professionnel, responsive de surcroît. Il faut par ailleurs s’assurer du rendu sur les différents devices (mobiles et desktop), sur Outlook et les différents webmails (Gmail, hotmail, Yahoo, etc.).

Il semblerait que les évolutions prévues pour l’emailing cette année ne reposent pas sur de grandes nouveautés. Ce sont en effet des pratiques qui pour la plupart sont déjà effectives mais encore trop peu utilisées. Quelque soit l’ampleur que prendront ces tendances, elles restent toutes tournées vers la création d’une relation client renforcée et personnalisée grâce à de meilleurs efforts de segmentation et ciblage.

Retrouvez l’intégralité de l’article

 


Partager l'article sur :
  • 4
    Partages
Vous aimerez aussi