Benchmark Meetrics 2016 : Légère baisse du taux de visibilité en Europe
Partager l'article sur :

Meetrics vient de publier son benchmark Q2 2016 concernant le taux de visibilité* dans différents pays européens.

Alors que la plupart des marchés européens ont vu leur taux de visibilité baisser très légèrement, seule l’Autriche connaît une augmentation de ce taux qui atteint 69% et lui permet de se hisser à la première place.

meetric_q2_im1

Les taux de visibilité des principaux marchés européens pour Q2 2016

En 2015, l’Autriche avait été le premier marché à ne plus faire payer que les impressions visibles afin d’assurer plus de transparence. Cette initiative semble donc avoir porté ses fruits.

« Nous avons maintenant la preuve empirique que cela paye de se concentrer sur les impressions visibles. L’Autriche est sur la bonne voie et montre le bon exemple pour un éco-système digital plus efficace. Les marketers des différents pays comprennent qu’il est nécessaire de créer des relations de confiance ainsi que de payer uniquement pour les publicités qui auront une chance d’être visibles. », déclare Maxime Cerda Directeur Commercial chez Meetrics.

Focus sur la France

Le taux de visibilité en France est de 62% vs 66% en Q1 ce qui la plaçait en tête du classement Européen. Cependant, rien d’alarmant concernant cette légère baisse, en effet cela est principalement dû à la qualité des inventaires, comme l’explique Maxime Cerda :

« Malgré la légère baisse du taux de visibilité sur ce second trimestre, la France reste un pays leader en la matière en Europe devant les principaux marchés que sont le UK et l’Allemagne. La principale raison est la qualité des inventaires mis à disposition des différents acheteurs, agences médias ou annonceurs. Nous ne sommes pas encore arrivés à maturité sur le sujet de la visibilité et je ne doute pas que les moyens que nous mettons à disposition des principaux acteurs du marché permettent d’atteindre prochainement la barre des 70% de visibilité. »

Pour Q2 2016, 5 Mds £ ont été investis dans des publicités display qui n’ont pas été vues

Durant l’Interact à Lisbonne, l’IAB a dévoilé des chiffres concernant les investissements effectués sur la publicité digitale en Europe pour cette année. Ainsi quasiment 12 Mds £ ont été investis sur le display. Si l’on prend le taux de visibilité de 56% (cf graphique au-dessus) pour tous les marchés, cela représente une perte de 5 Mds £.

Pourquoi les publicités ne sont pas vues ?

Les annonceurs et les éditeurs sont maintenant capables d’identifier pourquoi les publicités ne sont pas vues.

meetrics_q2_im2

La non-visibilité est principalement due aux publicités se retrouvant « below the fold » (en-dessous de la partie qui est vue par l’utilisateur) et celles qui ne chargent pas assez rapidement avant que le lecteur ne s’en aille.

Enfin, Les bons résultats du benchmark de Q1 2016 sont certainement dus à l’augmentation du volume des publicités display diffusées. Cependant, cette augmentation n’engendre pas que des bonnes surprises et la baisse de la qualité des inventaires en est une conséquence directe.

En outre, de plus en plus de sites internet mettent en place un système de « reload » et de rafraîchissement automatique des emplacements publicitaires, ce qui signifie qu’un espace peut charger plus d’une créa. Cependant ce nouveau développement technique n’entraine pas nécessairement l’augmentation de la qualité ou de l’efficacité des publicités.

*Norme MRC (au moins 50% de la publicité visualisée pendant au moins 1 seconde)

Téléchargez gratuitement le rapport complet sur le site de Meetrics où vous trouverez les différents taux de visibilité et temps de visibilité des publicités pour les différents marchés européens. 

 

 

 

Facebook Comments

Partager l'article sur :
Vous aimerez aussi