Attribution : Tout le monde veut sa part du gâteau, il est grand temps d’ouvrir le débat !
affilnet
Partager l'article sur :
  • 1
    Partage

Attribution : Tout le monde veut sa part du gâteau, il est grand temps d’ouvrir le débat !

Par affilinet

Bien que le modèle au dernier cookie gagnant ne soit pas mauvais en soi, l’ultime stratégie d’attribution reste cependant à trouver. Il est évident que le monde du digital est en mouvement et qu’il se développe à vitesse grand V. Twitter est déjà bien ancré dans le « digital middle-age », tandis que Pinterest, Instagram & Co sont toujours au premier stade de développement. L’internaute, ou en d’autres termes le consommateur, est sur tous les plans, sur toutes les plateformes et sur tous les canaux.

Cela signifie, qu’annonceurs et éditeurs ont besoin d’apporter des informations sur tous les dispositifs et créer des émotions fortes chez l’utilisateur pour provoquer des achats impulsifs. La communication doit se faire sur le bon canal et au bon moment alors même que les internautes sont en réflexion sur le pour et le contre de leur futur achat. La constatation est claire mais la réalisation est pour la moins complexe !

Comment évaluer correctement et comment utiliser efficacement les budgets marketing? Quelle est l’information sur le parcours client qui suggère une stratégie plutôt qu’une autre? Sur quel dispositif un annonceur doit-il investir plus de budgets ? Comment un éditeur doit-il adapter son business modèle pour générer le maximum de ventes pour un annonceur ?

L’attribution est certainement une des voies à privilégier pour répondre à ces questions. Affilinet va donc l’aborder dans une série d’interviews et voir ce qu’en disent les experts du secteur, annonceurs et éditeurs : trois questions, trois réponses ainsi que des études pour plus d’informations. Et naturellement, pour commencer le débat, la réponse à la fameuse question : mais bon sang, qu’est-ce que l’attribution ?

L’Attribution en quelques mots

Comprendre le rôle joué par chaque point de contact et chaque canal dans le parcours client, attribuer les conversions aux éditeurs qui sont intervenus dans la décision d’achat et les rémunérer selon leur contribution : c’est l’attribution.

Les annonceurs qui connaissent la valeur des différents points de contact et canaux au sein du parcours client peuvent mieux estimer leur rôle dans la décision d’achat. Conséquence : ils ont la possibilité de mieux utiliser leurs budgets, et les éditeurs sont capables d’optimiser l’offre correspondante.

Cela semble simple. Et pourtant, ça ne l’est pas tant que ça !

Lire la suite de l’article

 


Partager l'article sur :
  • 1
    Partage
Vous aimerez aussi