Social TV : première alliance française entre Facebook, Canal+ et TF1
Partager l'article sur :

On le sait, la Social TV est en plein développement (Etude Médiamétrie : la Social TV en plein développement).

Aussi dans la guerre qui fait rage entre Facebook et Twitter, Facebook vient d’avancer un pion de plus, sur le marché français cette fois.

En effet, Twitter a récemment renforcé sa position avec le nouveau classement Nielsen, de nombreux partenariats avec des chaînes TV US, le rachat de Trendrr (start-up analysant les relations entre réseaux sociaux et télévision), ou encore son programme Amplify.

Seulement, avec les 26 millions d’utilisateurs par mois revendiqués par Facebook contre 4.5 millions pour Twitter, ce premier avait un sérieux argument lui permettant de se positionner sur le créneau de la Social TV. Surtout quand celui-ci avance qu’entre 88 et 100 millions de personnes sont connectées au réseau tous les soirs rien qu’aux Etats-Unis (Source : Les Echos).

Tout comme Twitter, Facebook possède déjà de nombreux partenariats avec des chaînes de télévision dans le monde entier afin d’analyser la réaction de leurs téléspectateurs. Le but étant d’analyser les messages et de permettre à ces chaînes de réutiliser le contenu créé par leur fans et de les diffuser dans leurs programmes.

Canal+ et TF1 sont donc les premiers à se lancer dans l’aventure en signant un partenariat avec Facebook leur permettant d’avoir accès aux messages publiés par les utilisateurs du réseau qui postent sur leurs émissions respectives. Les deux chaînes auront également accès aux informations anonymes des profils de ces utilisateurs (âge, sexe, localisation), permettant ainsi de mieux cibler leur offre publicitaire.

On se rappelle également la première initative de France Télévisions lors des Présidentielles de 2012 avec son application Facebook permettant aux téléspectateurs de l'émission Mots-Croisées de poser leurs questions aux 10 candidats à l'élection présidentielle, invités le lundi suivant à l'émission (Source : Brainsonic.com)


Partager l'article sur :
Vous aimerez aussi