Matinée du Real-Time Bidding : tables rondes organisées par l’EBG et Tradelab
Partager l'article sur :

Animateurs :  
Charles Gros (co-fondateur Tradelab) et Vincent Mady (CTO Tradelab)

Invités :
Julien Gardès (Rubicon – CM France),
Emmanuel Devys (Eluere & Associés – Fondateur),
Matthieu Le Cann (Advideum – Directeur Commercial & Marketing ),
David Baranes (Appnexus – CM France),
Christophe Camborde (Ezakus – co-fondateur),
Mathieu Querné (Care – Directeur Media),
Emmanuel Brunet (Eulerian – DG)

Évolution des inventaires, utilisation des datas, enjeux du tracking, cadre juridique…

Agences, régies et fournisseurs de technologies étaient présents pour prendre tous ces sujets par les cornes et  essayer de défricher l'état actuel du marché RTB.

Et s'il y a une chose à retenir, c'est qu'il faut arrêter de penser que le RTB est synonyme d'invendus et de formats bas de gamme.

Au contraire, qu'il s'agisse de performance ou de branding, c'est devenu un canal d'achat complémentaire et performant, permettant de monétiser des inventaires de qualité et des formats innovants.

Voire, de faire du mobile, enfin, peut-être de faire vraiment du mobile un jour. 

Et si la France est très dynamique en termes d'acteurs du RTB (agences, éditeurs, régies et trading desks indépendants), le marché reste encore restreint.

Un des défis majeurs est de convaincre les annonceurs de se lancer sur ce canal, et pour cela, il va falloir être très pédagogue sur un sujet quelque peu abscons. Sans perdre de vue l'utilisateur.

Choses dites :

o Aujourd'hui, sur les adex, on monétise des formats innovants en home page ou sur mobile. Julien Gardès (Rubicon)

o Avec la crise, les annonceurs TV sont prêts à jouer la carte de la complémentarité web/TV. Le RTB permet de multiplier l'impact TV. Emmanuel Devys (Eluere et Associés)

o Le RTB n'est qu'un protocole d'achat, il n'est pas uniquement dédié à la perf. Le branding est pertinent sur ce canal. J.Gardès. Julien Gardès (Rubicon)

o Il faut que les annonceurs apprennent à juger l'in-stream avec d'autres KPI que la TV. Il faut donner sa chance au digital. Matthieu Le Cann (Advideum)

o Les private market places permettent de retraduire le monde du média (commercial) en RTB avec des accords de gré à gré. David Baranes (Appnexus)

o L'achat média se fait en 2 parties : visibilité et couverture en adex, et image avec les régies en direct. Mathieu Querné (Care)

o Ezakus croit plus en l'efficacité de la data exposée sur du média et qu'au média optimisé par la data. Christophe Camborde (Ezakus)

o Une data fiable, pour Eulerian, est une data liée à l'internaute, collectée par des first party cookies. Emmanuel Brunet (Eulerian)

o Il y a deux débats à ne pas confondre: le cookie et la privacy. Il y a plein de manière d'éliminer le problème du cookie. (Ezakus)

o Le cookie est le mode de tracking le plus avantageux pour l'utilisateur car il peut à tout moment décider de le supprimer. (Tradelab)

Liens :

Tradelab : www.tradelab.fr

EBG : www.ebg.net

 

 

Facebook Comments

Partager l'article sur :
Vous aimerez aussi