6 questions que les marketeurs doivent se poser à propos de leur data
data
Partager l'article sur :
  • 2
    Partages

6 questions que les marketeurs doivent se poser à propos de leur data

Le data-driven marketing requiert l’utilisation d’une bonne data. Or, les données de mauvaise qualité et les pratiques douteuses peuvent nuire à une campagne marketing. Les marketeurs doivent en effet savoir quand utiliser leur propre data et quand s’appuyer sur des partenaires externes. Ad exchanger a récemment publié un article énumérant 6 questions que les marketeurs devraient se poser pour s’assurer qu’ils utilisent les données de manière efficace et précise :

  • Comment sont créés les segments ?

C’est la question la plus importante. Il est indispensable pour les marketeurs de savoir comment sont construits les segments et s’ils ont été créés par le biais de leurs propres data ou d’une data third-party. Avoir également une vue sur les méthodes utilisées pour la création de ces segments est essentiel pour effectuer un ciblage pertinent et efficace.

  • Les données valent-elles le coût ?

Si certaines données peuvent a priori sembler trop coûteuses, elles peuvent parfois offrir un bon retour sur investissement lorsqu’elles sont précises. Il est donc nécessaire de se pencher sur la question.

  • Quel est le compromis entre l’échelle et la précision ?

Les données de mauvaises qualité se multiplient car en l’état elles peuvent offrir des résultats à un annonceur plutôt qu’à un autre.

Un petit segment de qualité pourra par exemple fonctionner dans le cadre d’une campagne emailing. Tandis qu’il sera trop restreint pour une campagne média d’envergure. Il faut trouver un compromis entre l’échelle et la précision. Pour le trouver, il faut une fois de plus savoir comment est créé son segment (question 1).

  • Puis-je tester ce segment sans achat média ?

Certaines données non pertinentes peuvent être écartées avant la mise en oeuvre d’une campagne test.

  • A quelle fréquence les données sont-elles mises à jour ?

Les informations concernant les centres d’intérêts des individus ou encore les données démographiques changent peu. En revanche, les autres types de données peuvent rapidement devenir obsolètes.

  • D’où vient la data et avec quoi a-t-elle été combinée ?

L’association de données avec des cookies ou des ID d’appareils peut par exemple dégrader la qualité des données. Les marketeurs doivent chercher à savoir comment les données ont été collectées et avec quoi elles ont été combinées.

Voir l’intégralité de l’article

 


Partager l'article sur :
  • 2
    Partages
Vous aimerez aussi