Portrait 3W Régie, Christophe Blot
Partager l'article sur :
  • 17
    Partages

Ratecard vous présente le portrait 3W Régie, Christophe Blot.

3W Régie ou la rencontre entre l’E-Commerce et le Média

Nous continuons notre tour d’horizon des acteurs du marketing digital. Cette fois-ci, nous rencontrons Christophe Blot, le Directeur Général de 3W Régie, la Régie du E-Commerce. Une régie, comment cela ? A force d’entendre parler de programmatique et autres technologies plus révolutionnaires les unes que les autres, nous en étions même venus à penser que la notion de régie avait rejoint celle d’AdNetwork dans la catégorie des mots has-been. Qu’en est-il effectivement ? Voici les résultats en chiffres.

19

C’est le nombre de sites en régie chez 3W Régie auxquels s’ajoutent 12 bases de données. Les marques phares sont Priceminister, CDiscount, Geant Casino, Mister GoodDeal et La Redoute.

L’avis de Christophe Blot : Ce sont tous des E-Commerçants, ce ne sont que des E-Commerçants et ce seront toujours que des E-Commerçants. Le marché français du digital souffre d’un nombre trop important d’acteurs et d’intermédiaires dans l’eco-système publicitaire. Pour émerger Il est indispensable de s’allier autour d’un positionnement identique.

13, 4, 46 et 27

C’est respectivement le nombre de millions d’emails, de SMS, d’adresses postales et de téléphones exploitables publicitairement.

L’avis de Christophe Blot : Régie multi-canal, nous répondons aux problématiques de nos clients avec des dispositifs transverses on & off-line dont le point commun repose sur leurs capacités à couvrir efficacement une cible.

80%

C’est le pourcentage de sites d’E-commerce aux Etats-Unis qui monétisent leur audience. Une erreur serait d’écrire « qui acceptent de la publicité » car ces revenus sont devenus aujourd’hui significatifs pour ces acteurs.

L’avis de Christophe Blot : En France, ce chiffre n’est que de 50% ou 60% selon les études, mais il est en augmentation car le core business du e-commerce génère globalement de faibles marges alors que cette audience est puissante et ciblée. En complément de l’ouverture de marketplaces, la publicité est un autre moyen efficace pour améliorer la rentabilité.

70%

Dixit Médiamétrie, 70% des internautes français visitent des sites e-commerce.

L’avis de Christophe Blot : On parle désormais de Retail Média car ces sites représentent une audience importante qui s’inscrit dans la consommation media quotidienne des Français.

50%

C’est en pourcentage le niveau de renouvellement des visiteurs des sites d’E-Commerce d’un jour sur l’autre. Autrement dit, l’audience du lendemain est à moitié complètement différente de celle de la veille.

L’avis de Christophe Blot : Cette répartition spécifique de notre audience nous permet de proposer des alternatives particulièrement intéressantes au sein de plans média car au fil d’une campagne, les performances ne s’amenuisent pas, nous continuons de toucher de nouveaux internautes.

98%

C’est en pourcentage la part du trafic d’un site d’E-Commerce qui ne génère pas de vente. Le taux de transformation étant de 2%, cela laisse effectivement beaucoup de place à des visiteurs réceptifs aux offres publicitaires susceptibles de les intéresser.

L’avis de Christophe Blot : S’imaginer que les publicités sur des supports marchands cannibalisent les ventes est une erreur. Lorsque la publicité est correctement intégrée et paramétrée de manière à ne pas influer sur l’expérience utilisateur, les revenus publicitaires générés peuvent justement être réinvestis pour améliorer le taux de conversion ou augmenter le trafic. C’est clairement un cercle vertueux.

100%

100% des acheteurs de lave-linge ont besoin de lessive. Raisonnement très basique mais qui montre à quel point la data collectée sur des sites e-commerce permet à des marques de toucher leur cible et uniquement leur cible.

L’avis de Christophe Blot : Nous travaillons la data depuis plus de deux ans. Le marché souffre d’un manque de transparence relatif aux sources des données. Les parcours d’achats ou les formulaires d’inscription sur des sites marchands sont des informations qui ne mentent pas sur les profils des visiteurs.

800 000

C’est le nombre de grossesses par an en France. Quel rapport avec notre histoire ? Le premier, c’est que lorsque Christophe annonce des chiffres à la volée, ils sont vrais : en 2013, ce furent 811 513 naissances précisément. Le second, c’est que les cibles doivent être assez grandes pour avoir une pertinence marketing.

L’avis de Christophe Blot : Avec la data, c’est tentant d’aller sur des segments très fins mais peu de volume de datas en amont rend très difficile l’optimisation de la campagne et l’analyse finale des KPI. C’est pour cela qu’en complément de campagnes de quelques semaines sur des critères socio-démo, nous développons aussi des dispositifs fil rouge sur plusieurs mois avec la mise en place de scénarios de diffusion dans lequel l’identification d’un cookie correspondant à la cible de l’annonceur déclenche le contact publicitaire.

40

C’est la taille de l’équipe de 3W Régie. Les deux tiers sont basés à Bordeaux et les autres à Paris.

L’avis de Christophe Blot : Nous sommes organisés autour de plusieurs pôles d’expertise dont la partie programmatique qui nous permet de maximiser les revenus publicitaires liés aux temps forts de la consommation et mieux servir des éditeurs de taille plus réduite . Mais pour cela, nous avons besoin d’une équipe importante car s’imaginer que le programmatique puisse fonctionner sans ressources dédiées est une erreur certaine.

3wregie.eu


Partager l'article sur :
  • 17
    Partages
Vous aimerez aussi