Basket Remarketing : 3XCHANGE décide les indécis
Partager l'article sur :

Adresser les internautes qui n'achèvent pas leur commande ou leur lead représente un sérieux enjeu en termes de revenus. La preuve en chiffres: 68% des utilisateurs d'un site marchand ne vont pas au bout de leur action. C'est donc plus de la moitié des visiteurs qui est concernée. Le manque à gagner s'élève à 300 milliards de dollars par an. De plus, 9 fois sur 10, l'abandon est définitif si l'internaute ne revient pas dans l'heure sur le site. Autant de raisons de réagir vite et de recontacter les abandonnistes sans attendre.

Avec son offre Basket Remarketing, 3XCHANGE manie l'art de la relance. Sa technologie programmatique identifie en temps réel les abandons et déclenche un premier e-mail de relance dans l'heure. Si le contact ne finalise toujours pas sa démarche, un nouveau message part le lendemain, bien sûr contextualisé et différent du précédent. Le tout ajuste la pression auprès de contacts "chauds" qu'il ne faut pas laisser refroidir.

Pour mettre en place sa solution de Basket Remarketing, la technologie programmatique de 3XCHANGE audite le site de l'annonceur et crée des tags sur-mesure. Ils sont transmis à l'annonceur qui les pose à l'aide des instructions fournies par l'équipe de 3XCHANGE. Des templates adaptés au scénario marketing sont créés (fréquence, objet, sender…) pour contextualiser la relance. La campagne de retargeting table au final sur des messages qui incitent à revenir en un clic sur le site marchand au moment où l'internaute sera le plus enclin à reprendre et achever son action. Elle utilise par ailleurs un pricing de Coût Par Action.
La solution Basket Remarketing intègre ainsi tout le cycle de vie du client dans les campagnes programmatiques auxquelles elle apporte une forte dimension CRM. Les relances répondent à des stratégies d'acquisition de nouveaux clients, de récupération d'abandonnistes et de fidélisation concrétisée par le ré-achat. Résultat : plus de la moitié des utilisateurs relancés ouvre les e-mails et le taux de conversion affiche souvent deux chiffres.


Partager l'article sur :
Vous aimerez aussi