L’UDECAM publie son livre blanc sur les Révolutions de l’Achat Programmatique
Partager l'article sur :

Le 25 mars dernier, l'édition spéciale des Rencontres de l'UDECAM sur le thème des Révolutions de l'Achat Programmatique avait réunis près de 1200 professionnels du secteur à Paris.

Conformément à ce qui avait été annoncé par Sébastien Danet et Bertrand Beaudichon, l'UDECAM publie aujourd'hui le Livre Blanc reprenant les différents points et problématiques abordés lors de cette session.

Voici ce qu'il faut en retenir :

– L'achat programmatique contribue positivement à l'économie française
– L'achat programmatique est créateur de valeur, d'efficacité et de performance pour les acteurs du marché publicitaire
– La transparence doit aujourd'hui être la pierre angulaire du dialogue entre les acteurs du marché publicitaire numérique
– Le marché publicitaire programmatique a connu une croissance fulgurante de 125% en 2013 et jusqu'en 2017, il devrait croître de 50% en moyenne chaque année (Observatoire de l'e-pub SRI UDECAM PWC)
– Le marché publicitaire programmatique est passé de 52 millions d'euros en 2012 à 117 millions d'euros en 2013
– Le marché de la publicité digitale a progressé de 91 millions d'euros entre 2012 et 2013
– Entre 2012 et 2013, le programmatique représentait 71% des dépenses en publicité digitale, soit 65 millions d'euros
– Le programmatique devrait représenter 32% du marché du digital en France d'ici 2017, contre 42% aux Etats-Unis, 30% en Grande-Bretagne et 28% en Allemagne (PWC)
– En 2013, le display RTB a généré 117 millions d'euros de dépenses en France, soit 16% des investissements publicitaires numériques, contre 14% en Grande-Bretagne, 19% aux Etats-Unis et 12% en Allemagne
– En 2013, la France était le 2ème marché mondial du RTB en part d'investissement/total des investissements digitaux
– Le RTB représentera près de 30% du marché du display d'ici 2017, soit près du double de 2013 (PWC)
– 3 nouvelles technologies ont enrichies l'offre programmatique : le RTB vidéo, le RTB mobile ainsi que les DMP (Data-Management Platforms) et offres data/média
– 55% des français sont conscients que leurs données peuvent être utilisées à des fins publicitaires (IDATE CDC ACSEL)
– 82% des français estiment être gênés par l'utilisation de leurs données particulièrement celles relatives à la géolocalisation et les données publiées sur les réseaux sociaux

Télécharger le Livre Blanc : Les Révolutions de l'Achat Programmatique (PDF)

 

Partager l'article sur :
Vous aimerez aussi