Vis ma vie de Jury Digital au Cristal Festival : Une techno comme on l’aime
Partager l'article sur :

Sommaire

• Vis ma vie de Jury Digital au Cristal Festival
• Un marathon dans un four à micro-ondes
• La femme est-elle vraiment l’avenir de l’homme ?
• Et si le succès d’une publicité n’était au final qu’une histoire de fesses ?
• Quand digital rime avec social
• Le digital comme caisse de résonance
• Une campagne au carré
• Une techno comme on l’aime
• La technologie est faite pour nous simplifier la vie
• Ce qu’il faut retenir

Une techno comme on l’aime

Nous n’avons pas entendu parler de Big Data ou de RTB mais de DMP (Data Management Platform). Champagne ! Cela nous vient d’Angleterre et des trains East Coast Line qui relient comme leur nom l’indique Londres à la côte Nord-Est, donc des villes comme Leeds, Newcastle, Edinburgh ou Aberdeen.

Le principe est le suivant : le vendredi soir, les londoniens souhaitent passer un week-end pluvieux dans un endroit encore plus pluvieux que chez eux : les trains sont donc pleins. En milieu d’après-midi un mercredi, c’est par contre le désert. Et voilà que grâce au fameux DMP, il est possible d’envoyer sur le web une publicité avec un prix à la volée -en fonction des disponibilités- à toute personne qui aura été identifiée comme potentiellement intéressée par ce type de destination.

Nous sommes donc en train de parler de yield management non pas uniquement effectué en fonction des capacités du vendeur mais aussi en fonction du profil des acheteurs. Et si la publicité personnalisée se mettait vraiment à fonctionner ?

Précédent Suivant

Facebook Comments

Partager l'article sur :
Vous aimerez aussi