Comment passer pour une star sur Linkedin
Partager l'article sur :

Admettons que vous ayez besoin de refaire votre passeport rapport à votre départ en vacances cet hiver au Club Macumba en République Dominicaine, formule all-inclusive avec les russes saoûls dans la piscine à 10h du matin. Vous devriez logiquement être capable de remplir les différents champs de type nom, prénom et compagnie, expliquer à la terre entière que vous faites la taille qui va bien et oui vos yeux ne sont pas d’un marron banal, mais d’une superbe teinte noisette. Arrive alors l’opération photo. Vous pouvez remballer votre sourire et vos chapeaux colorés parce que sur le passeport, la photo choisie doit suivre certaines règles : choisissez alors celle du dernier enterrement auquel vous vous êtes rendu et tout devrait aller.

Sur Linkedin, il n’existe pas de règles officielles. Nous sommes certes dans un environnement professionnel mais chacun est libre de faire ce qu’il veut de son profil. Si effectivement la majorité des membres choisissent des photos que l’on peut considérer comme adéquates, d’autres partent du principe que quitte à laisser son CV en ligne autant y aller franco, dès fois que le Cirque Zavatta ou Pernod Ricard recruteraient.

Voici ce que nous pouvons appeler des stéréotypes pas vraiment dolby, des clichés un peu floutés, bref des exemples à suivre pour ceux qui veulent vraiment sortir du lot.

Le Conseil Ratecard : suivre les alertes Linkedin de vos contacts pour savoir qui dans les prochains jours va changer sa photo.


1- Je suis une star du digital


Le problème avec cette photo qui date du siècle précédent, c’est qu’elle ne reflète pas complètement le success man que vous êtes devenu. Aujourd’hui, les médias spécialisés vous demandent car votre expertise est reconnue de toute la communauté des gens qui vous connaissent. Vous avez même participé récemment à une table ronde intitulée “Big Data, mais pourquoi les pixels sont-ils transparents?”. Mais dites-moi, quelques blogueurs n’auraient-ils pas immortalisé l’événement ? Quelle belle photo cela ferait pour votre profil Linkedin, vous aux côtés d’autres stars interplanétaires !

Le Conseil Ratecard : Encore mieux que la table ronde, le pupitre. Assurez-vous juste qu’il y ait au moins 10 personnes dans la foule.


2- J’aurais voulu être une artiste


Ce stage en marketing digital, c’était sympa, mais ce que vous voulez vraiment faire, c’est travailler dans l’art. Vous connaissez d’ailleurs très bien un jeune photographe chilien récemment arrivé en France et bourré de talent. Il est tellement doué qu’il vous a même demandé de poser pour lui. Mais quelle photo allez-vous donc choisir ? Celle un peu floue prise au pied d’un arbre ou celle où vous vous regardez dans un miroir. Celle avec le joli chapeau pourrait également bien symboliser votre nouvelle orientation professionnelle.

Le Conseil Ratecard : Une flûte de pan discrètement disposée dans le tableau.


3- J’avoue, je suis un geek


Les pixels transparents, cela vous intéresse, mais ce qui vous passionne véritablement, c’est la technologie, les gadgets, tout ce qui fait que le monde ce mois-ci est à vos yeux radicalement différent de celui de la semaine dernière. La fonction appareil photo des téléphones a d’ailleurs très nettement évolué et on peut faire d’excellentes photo de soi tout seul comme un grand. On se retrouve certes facilement avec le visage aplati et une grosse ombre moche, mais c’est parfait, quand on la compare par exemple à celle que son collègue a posté à partir de sa webcam.

Le Conseil Ratecard : La photo avec le sac à dos enfilé sur la veste de costume.


4- Si t’es fier d’être parisien, tape dans tes mains


Vendredi. 4h00 du matin. Rue de Rivoli. Vous sortez de la soirée Kelkoo “un clic en veux-tu-en-voilà”. Vous avez un peu abusé sur la vodka-pomme, puis le whisky-coca, puis encore la vodka-pomme puis ensuite des alcools forts, mais c’était pour la bonne cause puisque la top agence média était tout de même représentée par une stagiaire responsable d’un budget à sept chiffres. Vous sortez vaillant, bras-dessus bras-dessous avec ladite stagiaire et demandez alors à votre collègue d’immortaliser la scène avec son iPhone. Fier, vous la postez immédiatement sur Facebook. Professionnel, vous décidez d’en faire de même sur Linkedin mais en coupant la partie de la photo qui concerne la demoiselle.

Le Conseil Ratecard : Quitte à ouvrir la chemise, autant oser les trois boutons.


5- C’est vrai que je suis mignonne


Vraiment sympa le garçon rencontré à la soirée “clic-clac”, il faudra que vous songiez à lui assurer une ligne de budget dans votre “campagne à la performance garantie mais pas complètement garantie non plus”. Il vient d’ailleurs de vous envoyer la photo que son ami si distingué avait prise à la fin de la soirée. Trop sympa. Vous allez en profiter pour updater votre profil Linkedin parce que c’est important de montrer que vous êtes heureuse au boulot. Et comme vous finirez bien de toute façon à travailler pour un support ou une régie, autant marquer des points dès maintenant.

Le Conseil Ratecard : N’effacez pas l’autre partie de la photo, cela risque de faire genre “relationship : it’s complicated”.


6- Regardez-moi dans les yeux, j’ai dit dans les yeux


La nuit fut courte mais professionnelle jusqu’au bout de votre french manucure, vous vous dites que la photo d’hier soir n’était pas mal mais que vous en avez tout de même d’autres en stock qui sont nettement mieux. Vous êtes intelligente, mais lors de la soirée I Love Dior de l’été dernier, votre petit haut à bretelles vous mettait vraiment en valeur. Objective et confiante en votre plastique sachant que votre père, expert-comptable à Vaux-le-Pénil, vous a toujours expliqué qu’il faut exploiter ses actifs avant qu’ils soient amortis, vous changez votre photo de profil sur Linkedin.

Le Conseil Ratecard : Le vrai plus : le t-shirt mouillé.


7- On la refait, moins crispée


Votre période de stage arrive à sa fin et on vient de vous offrir un poteau spécial danse comme cadeau de départ. Emue, vous commandez un taxi parce que dans le métro ça risque tout de même d’être compliqué à transporter. Vous franchissez la porte et c’est alors qu’un désormais ex-collègue vous explique que le poteau fait pas mal référence à votre démonstration de l’autre soir et aussi à la photo de votre profil Linkedin. Surprise mais reconnaissante, vous choisissez une nouvelle photo, celle avec vos yeux de biche, vue de côté avec la bouche à moitié ouverte façon canard WC, vous savez bien celle où le Monsieur vous avait demandé de séduire la caméra.

Le Conseil Ratecard : N’oubliez pas dans votre parcours pro de mentionner votre expérience chez Lui.


8- You talking to me ?


Cette soirée étant vraiment au top, non seulement vous avez bossé comme un malade mais en plus vous vous êtes éclaté jusqu’au bout de la nuit. Vous montez dans votre voiture, passez la seconde, oubliez de vous arrêter au feu rouge qui franchement avait l’air orange et vous faites arrêter par ces chers policiers. Vous perdez vos derniers deux points et c’est alors que vous vous dites : et si je leur demandais de prendre une photo de moi histoire de bien me montrer à tout le monde comment je suis beau quand je fais vraiment la tête.

Le Conseil Ratecard : Une photo de profil, une photo de face, et les lignes de mesure sur le côté, comme au poste de police.


9- Tu fais beaucoup moins que ton âge


Vous faites objectivement la tronche sur cette photo mais elle vous plaît quand même. Le seul hic, c’est qu’avec l’âge, vous encaissez quand même nettement moins bien les nuits blanches. Il est hors de question que le monde vous voie avec ces cernes et cette barbe grisonnante. Vous décidez alors de choisir cette photo qui a fait de vous une star à l’époque. C’était certes il y a 15 ans, le lancement de LibertySurf, et vous aviez encore des cheveux, mais franchement ça vous allait super bien. Et peu importe si plus personne ne vous reconnaît.

Le Conseil Ratecard : Si vous avez pris 20 kg entretemps, n’hésitez pas à réutiliser la photo en pied.


10- L’aventure c’est l’aventure


Le digital c’est chouette, mais ce qui fait véritablement battre votre coeur, c’est l’humanitaire. Vous savez bien qu’un jour vous vous occuperez de petits orphelins affamés mais en attendant, ce sont ces photos prises au pied des pyramides Mayas qui en disent le plus sur ce nouveau vous. Ou alors peut-être celles prises en Inde alors qu’il avait failli pleuvoir très fort, il faut dire que vous y étiez en pleine mousson. Parasol ? Parapluie ? La vie est vraiment compliquée.

Le Conseil Ratecard : Ne pas chercher à recycler la photo prise dans l’embarcation du Parc Astérix, quelques détails vous trahiront et le plan pirogue en Amazonie tombera à l’eau.


Partager l'article sur :
Vous aimerez aussi