Les performances sur mobile boostées par les données de géo-localisation
Partager l'article sur :

Les dépenses en publicités géo-localisées sur mobile en rapide augmentation

Comme nous vous le disions (Etat des lieux du marketing mobile – Mobile vs. Web),  le trafic web mobile est en forte augmentation depuis 2008 et devrait représenter 25% du trafic web mondial d'ici 2014.

Les marques en ayant bien conscience, les budgets alloués au mobile explosent, poussant ainsi les annonceurs à trouver un moyen pour rendre leurs publicités plus pertinentes auprès des consommateurs.

Aussi l'utilisation du géo-ciblage pour le display mobile est de plus en plus utilisé par les annonceurs, qui, selon le rapport “The Effectiveness of Geotargeted Mobile Ads: Location Data Pumps Up Performance” du site eMarketer.com, permet d'améliorer les résultats des campagnes.

Plusieurs degrés de géo-localisation

Cependant, eMarketer souligne le fait que toutes les publicités geo-ciblées ne sont pas définies de la même manière.

Il cite notament l'exemple de Facebook (qui est, toujours selon le site, le plus large support du display mobile) et de Twitter qui permettent aux annonceurs de cibler leurs publicités au niveau du pays, de l'état, de la ville et du code postal des utilisateurs mobiles.

En revanche, certains éditeurs premium et régies publicitaires mobiles vont même jusqu'à permettre aux marques de cibler des utilisateurs se situant dans un certain périmètre en se basant sur des coordonnées GPS.

Certains services et applications ayant recours à la localisation permettent également aux annonceurs de cibler leurs publicités sur les utilisateurs directement en magasin.

Un CTR différent selon le type de ciblage

Ciblage précis, inventaire réduit

Plus le ciblage est poussé, plus l'inventaire est limité.

Toutes les marques n'iront donc pas jusqu'à cibler des coordonnées GPS du fait que beaucoup considèrent qu'un géo-ciblage plus large leur permet de mieux atteindre leurs objectifs de campagne.

Une rapide croissance

Les dépenses en display mobile restent encore faibles mais connaissent une forte progression (+91.3% en 2013 aux US).

Ainsi BIA/Kelsey estime que les annonceurs US devraient investir 725 millions de dollars dans la publicité display mobile en 2013 et 2.7 milliards d'ici 2017.

En savoir plus

Location Data Pumps Up Mobile Performance (eMarketer)


Partager l'article sur :
Vous aimerez aussi