IPO Twitter : ce qu’il faut en retenir
Partager l'article sur :

Twitter rend public ses résultats financiers

La semaine dernière, Twitter a présenté pour la première fois ses résultats financiers après avoir annoncé en septembre dernier sa prochaine introduction en bourse.

L’entreprise espère ainsi lever 1 milliard de dollars via cette opération qui devrait avoir lieu dans les prochaines semaines.

Twitter rejoindrait ainsi les deux réseaux sociaux Facebook et LinkedIn déjà introduit en bourse respectivement en Mai 2012 et en Mai 2005.

 


Twitter en chiffres

Dans les 164 pages du document, Twitter donne énormément d'information sur ce qu'ils font aujourd'hui mais très peu sur où ils veulent aller. 

Voici néanmoins ce qu'il faut retenir :

– un chiffre d'affaires de 317 millions de dollars en 2012

– 254 millions de dollars générés les 6 premiers mois de 2013

– Twitter n'a jamais réalisé de profits à ce jour avec une perte nette de 80 millions de dollars en 2012 (70 millions les 6 premiers mois de 2013)

– 75% de ses utilisateurs actifs utilisent Twitter via leur mobile

– 65% de ses revenus publicitaires viennent d'appareils mobiles

– 218.3 millions d'utilisateurs actifs, soit une augmentation de 44% en un an

– 100 millions d'utilisateurs actifs par jour générant un demi-milliard de tweets sur la même période

– 300 milliards de tweets ont été générés depuis le lancement du service

– Twitter prévoit 472.6 millions d'actions ordinaires après son introduction en bourse

Source : Communiqué officiel de Twitter remis à la SEC (Security  Exchange Commission)

 


Twitter et ses actuelles sources de revenu

Aujourd’hui, Twitter possède 3 activités principales générant des revenus :

les tweets sponsorisés : tweets atteignant les abonnés actuels et potentiels que l’annonceur cible apparaissant soit dans le fil d’actualité des utilisateurs, soit dans les résultats de recherche

les comptes sponsorisés : des options de ciblage permettent de diffuser le compte auprès de plus d’utilisateurs similaires à ses abonnés (via les résultats de recherche et dans la rubrique « Suggestions d’abonnements »

les tendances sponsorisées : permet de passer directement en tête de liste de la rubrique « Tendances »


Vers de nouvelles sources de revenu 

Une plateforme publicitaire internationale en « libre-service » : Twitter Ads
Ce service est uniquement disponible pour les petites et moyennes entreprises américaines.

Des publicités vidéo sur Vine : pour l’instant les millions de vidéos n’ont pas été monétisées
L'application lancée en 2013 diffusant des millions de vidéos chaque semaine n'a pas encore été monétisée par Twitter.
Il semble évident que d'ici peu le réseau sera capable de promouvoir des publicités sur Vine comme Facebook avec Instagram.

La Big Data
Pendant les 6 premiers mois de 2013, Twitter a généré 32 millions de dollars de revenue grâce au "data licensing" permattant à des entreprises analytics d'avoir accès aux données générées par les utilisateurs du réseau social.
Selon Business Insider, l'utilisation de ce service permet à l'entreprise d'investissement Dataminr d'analyser les tweets de Wall Street et d'être capable de donner à leurs investisseurs 5 minutes d'avance par rapport aux médias traditionnels.

– La publicité sur Mobile hors Twitter
Grâce notamment à l'acquisition d'entreprises telles que MoPub, en septembre, spécialisée dans la publicité sur Mobile et représentant un revenu supplémentaire de 100 millions de dollars.
MoPub pourrait également permettre à Twitter de diffuser des publicités sur des applications mobiles d'autres entreprises utilisant les données Twitter comme moyen de ciblage.

Du RTB sur les publicités sur Twitter
MoPub est égalment capable de développer une place de marché RTB à l'intérieur du réseau social.

Le ciblage TV sur Twitter
En Mai dernier, Twitter a lancé son système de ciblage TV « TV Ad Targeting » issue de son rachat de BlueFin Labs permettant d'identifier les tweets relatifs aux publicités diffusées.
Twitter avait annoncé un taux d'engagement supérieur à 27% aux systèmes classiques de ciblages de publicités TV sur second écran (Source: Viuz.com).

Amplify
Appelé 
« Connect Amplify » sur le marché français, ce service, inauguré en France par TF1 en Août dernier, permet aux annonceurs de sponsoriser la diffusion d'extraits d'émissions de télévision en cours de diffusion.

Le « Custom Audience »
Twitter a également lancé en Mai dernier un service de « Custom Audience » permettant aux annonceurs de cibler des utilisateurs en se servant par exemple de leurs adresses emails.

Source : Business Insider, Twitter's IPO Didn't Say Much About The Huge Bump In Revenues It's About To Get

 


Twitter n'est pas Facebook

Vu l'arrivée plutôt houleuse de Facebook sur le Nasdaq en Mai 2012, il est plutôt judicieux de se demander, tout comme le Journal du Net, s'il est préférable, ou non, d'acheter des actions Twitter.

Cependant, contrairement à Facebook lors de son entrée en bourse, Twitter possède déjà de sérieux avantages :

Twitter ne proposera qu'un seul type d'actions, les actions ordinaires
Ces actions ont pour particularité d'avoir qu'une seule et même valeur lors des votes. Mark Zuckerberg et autres dirigeants de Facebook s'étaient eux réservés des actions dites Premium, lors conférant beaucoup plus de poids que les autres actionnaires.
Twitter souhaite ainsi montrer à ses futurs investisseurs qu'il compte réellement prendre en compte leur opinion, alors que cet acte contraire de la part de Facebook avait été pris comme un signe de défiance à l'égard des investisseurs extérieurs.

75% des utilisateurs de Twitter accèdent au réseau via un appareil mobile
Ce manque d'« utilisateurs mobiles » avait été considéré comme une véritable faiblesse dans la stratégie de Facebook et avait lourdement pesé sur l'action à ses débuts.
Avec les récentes acquisitions du Twitter, et sa grande majorité existante d'utilisateurs via Mobile, Twitter a bel et bien montré que sa stratégie va dans ce sens.

Cela fait-il de Twitter un investissement sûr ? Pas certain…

Source : Entrée en Bourse : comment Twitter compte éviter les erreurs de Facebook (France 24)


Le réseau social, un investissement sûr ? 

Malgré les chiffres et les arguments avancés par Twitter, certaines études montrent néanmoins un refus de la publicité par les utilisateurs des réseaux sociaux.

Dans le dernier Stratégies par exemple, il est question de l'étude réalisée à la demande de Generix Group par l'Ifop : Les Français et la publicité sur les Réseaux Sociaux (Octobre 2013).

Cette étude montre des statistiques bien moins réjouissantes :

– Seuls 19% des français ont déjà effectué des achats en ligne suite à une publicité vue sur un réseau social

– 68% estiment les publicités sur les réseaux sociaux « insupportables »

– La publicité est considérée comme intrusive, moins pertinente que des avis de consommateur et pas assez personnalisée

– 83% des français espèrent une présence moins importante de la publicité sur les réseaux sociaux

 


Partager l'article sur :
Vous aimerez aussi

Rencontres Ratecard